Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


En pleine crise Covid-19, l’Égypte inaugure deux aéroports internationaux



            Partager Partager

Les inaugurations ont eu lieu par vidéoconférence (photo : Présidence égyptienne)
Les inaugurations ont eu lieu par vidéoconférence (photo : Présidence égyptienne)
ÉGYPTE. La crise de la Covid-19 et la morosité du secteur touristique mondial n'empêchent pas Abdel Fattah al-Sissi d'être confiant dans la reprise du tourisme. Le président égyptien a inauguré, lundi 29 juin 2020 et par visioconférence, deux aéroports internationaux et plusieurs projets à l'Est du Caire dont le palais du Baron Empain tout juste restauré à Héliopolis ainsi que plusieurs routes.

Le premier desservira la nouvelle capitale administrative (NAC) du pays, située près du Caire. Implanté sur un terrain de 4 km², il entre dans le cadre du plan visant à relier les zones de l'Est du Caire et les villes de Shorouk, Badr, Héliopolis et celles des gouvernorats du canal de Suez. Doté de quarante-cinq bâtiments et d'un terminal principal de 5 000 m², cet aéroport disposera d'une capacité d'accueil de 300 passagers par heure.

Le second, baptisé Sphinx, se trouve à l'extrême ouest de la capitale (Gizeh). Il appartient à la longue liste de projets du plan  gouvernemental pour stimuler le tourisme dans le pays et avait déjà ouvert ses pistes en 2019 en test pour quelques opérations après un investissement de 300 M€. Le Sphinx se trouve à proximité des quartiers de la cité du 6 Octobre (Grand Caire), à moins de vingt kilomètres des pyramides de Gizeh, de la ville de Sheikh Zayed et des gouvernorats du Fayoum et de Beni Souef.

Les deux nouvelles infrastructures vont pouvoir délester l'aéroport international du Caire, aujourd'hui très congestionné.

Seulement trois gouvernorats accessibles par les touristes étrangers

Selon Mohamed Manar Anba, ministre égyptien de l'aviation civile, les aéroports internationaux doivent rouvrir le 1er juillet 2020, après trois mois de fermeture et de couvre-feu nocturne dans le pays pour limiter la propagation de la pandémie. Les vols intérieurs n'ont eux jamais cessé et les hôtels ont été autorisés, dès le 1er juin 2020, à opérer 50% de leur capacité.

Mais, les touristes étrangers pourront se rendre uniquement dans trois gouvernorats côtiers, ceux de la Mer rouge (Sud-Est du pays avec principalement la station balnéaire d'Hurghada), du Sud-Sinaï (Nord-Est avec notamment les stations balnéaires de Charm el-Cheikh, Taba et Dahab et les sites du Monastère Sainte Catherine et du Mont Sinaï) et Marsa Matruh (Nord-Ouest). Pour favoriser leur venue, le gouvernement égyptien a décidé de supprimer les frais de visa touristique entre le 1er juillet et le 31 octobre 2020.

L'Égypte a été très touchée par le coronavirus avec 66 754 cas confirmés et 2 872 décès selon les données du CSSE de la Johns Hopkins University.

Mardi 30 Juin 2020

Lu 1420 fois




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.




À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.