Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


            Partager Partager

Emission des premières obligations sociales européennes pour 17 mrds€




UE. Dans le cadre de l'instrument SURE (Support to mitigate unemployment risks in emergency - Soutien pour atténuer les risques de chômage en cas d'urgence) créé par l'Union européenne pour protéger les emplois et les salariés face aux conséquences de la Covid-19, la Commission européenne a émis ses premières obligations sociales d'un montant de 17 mrds€.
La première obligation de 10 mrds€ devra être remboursée en octobre 2030, et la seconde de 7 mrds€ en 2040.

Il s'agit de la plus importante souscription jamais enregistrée indique la Commission européenne dans un communiqué.
Les demandes ont dépassé de treize fois les capacités (145 mrds€ pour l'obligation à dix ans et 88 mrds pour celle à 20 ans). Après un appel à propositions lancé le 9 octobre 2020, un mandat a été donné le 19 octobre 2020 à un syndicat bancaire composé des cinq banques sélectionnés : Barclays, BNP Paribas, Deutsche Bank, Nomura et UniCredit. "La majorité des dotations ont été allouées à des comptes en Allemagne, en France, au Benelux et au Royaume-uni, précise le communiqué. Les livres de souscription ont été ouverts mardi 20 octobre 2020 à 8h55 et clos à 10h00 (heure d'Europe centrale - HEC).

100 mrds€ au maximum dont 30 mrds€ en 2020

"Pour la première fois dans l'histoire, la Commission émet des obligations sociales sur le marché afin de lever des fonds qui contribueront à maintenir les travailleurs dans leurs emplois. Cette étape sans précédent correspond à la période extraordinaire que nous vivons. Nous ne ménageons aucun effort pour préserver les moyens de subsistance en Europe. Je me réjouis que les pays durement touchés par la crise reçoivent rapidement une aide dans le cadre de l'instrument SURE", commente Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne.

Johannes Hahn, commissaire européen chargé du budget et de l'administration soulignait lui que "grâce à cette opération, la Commission européenne s'est rapprochée du groupe de tête sur les marchés des capitaux d'emprunt au niveau mondial". Selon lui, "le vif intérêt des investisseurs et les conditions favorables dans lesquelles l'obligation a été mise sur le marché sont une preuve supplémentaire du nouvel intérêt qui se dessine pour les obligations de l'UE. La nature d'«obligation sociale» de l'émission a contribué à attirer des investisseurs qui souhaitent aider les États membres de l'UE à soutenir l'emploi en ces temps difficiles."

D'autres émissions obligataires au titre de l'instrument SURE sont prévues dans le courant de l'année 2020 après une nouvelle procédure d'appel à propositions et la sélection d'un autre syndicat bancaire. En 2020, la Commission européenne envisage d'en émettre pour environ 30 mrds€ sur un montant maximal de 100 mrds€ prévu par SURE sur la période 2020-2021.

17 pays bénéficiaires

Les fonds des obligations iront principalement à l'Italie et à l'Espagne (infographie : Commission européenne)
Les fonds des obligations iront principalement à l'Italie et à l'Espagne (infographie : Commission européenne)
L'ensemble des fonds levés sera transféré aux États membres bénéficiaires sous la forme de prêts avec des conditions favorables, pour les aider à couvrir les coûts directement liés au financement de programmes nationaux de chômage partiel et de mesures similaires adoptés en réaction à la pandémie. Dix-sept membres de l'Union européenne (voir infographie ci-dessous) vont pouvoir recevoir cette manne financière pour un total de 87,8 mrds€. Et principalement l'Italie et l'Espagne qui recevront respectivement 27,4 et 21,3 mrds€. Les autres Etats membres peuvent encore présenter des demandes, toujours dans le cadre de SURE.

Cet instrument annoncé début avril 2020 par Ursula von der Leyen est opérationnel depuis le 22 septembre 2020 avec la finalisation des procédures d'approbation et de signature de tous les Etats membres.

Mercredi 21 Octobre 2020

Lu 950 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.





RÉFLEXION

Où en est le Partenariat Euro-Méditerranéen ?

Henry Marty-Gauquié, membre du Conseil scientifique d’Euromed IHEDN
avis d'expert


Actus par pays

Voir en plein écran




Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube
Newsletter



Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA




Guide de l'économie 2021
Le guide 2021 de l'économie en Méditerranée

Le guide 2021 de l'économie e...

 30,00 € 
  Prix Spécial | 20,00 €



À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.