Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Elyes Fakhfakh, premier ministre tunisien de la dernière chance avant retour aux urnes



            Partager Partager

Elyes Fakhfhak a notamment été ministre des Finances - Ici lors de son intervention en mai 2013 au 4e Euromed-capital Forum à Gammarth (photo : F.Dubessy)
Elyes Fakhfhak a notamment été ministre des Finances - Ici lors de son intervention en mai 2013 au 4e Euromed-capital Forum à Gammarth (photo : F.Dubessy)
TUNISIE. Après l'échec d'Habib Jemli à former un gouvernement accepté par l'Assemblée des représentants du peuple (ARP, le parlement tunisien) le 10 janvier 2020, le président de la République tunisienne Kaïs Saïed a confié, lundi 20 janvier 2020 au soir, ce soin à Elyes Fakhfakh. Cet ingénieur de formation de quarante-huit ans, ancien ministres des Finances (décembre 2012- janvier 2014) et du tourisme (décembre 2011 - mars 2013) va devoir conduire des tractations avec les partis d'une assemblée sans réelle majorité. Présidée par Rached Ghannouchi, chef du parti islamo-conservateur Ennahdha, elle vient de rejeter Habib Jemli - par 134 voix contre et 78 pour, pourtant membre de ce parti et qui avait former une équipe composé en grande majorité de personnalités indépendantes.

Ancien de Total puis directeur général d'une société tunisienne spécialisée dans les composants automobiles à l'exportation, Elyes Fakhfakh s'est lancé dans la politique après la révolution de 2011. Il a rejoint les rangs du parti Ettakatol de centre-gauche et avait été candidat à l'élection présidentielle de 2019 où il n'avait obtenu que 0,34% des voix. Se définissant comme social-démocrate, il ne compte aucun député pour le soutenir au sein du Parlement. L'homme est cependant bien connu des Tunisiens. Lors de ses fonctions ministérielles, il a été celui qui a négocié les conditions du prêt de 2,9 mrds$ consenti par le Fonds monétaire international (FMI) en échange d'un programme de réformes.

La nomination d'Elyes Fakhfahk est la dernière chance. Son absence de succès dans la formation d'une équipe validée par l'ARP - il a un mois pour le faire - entraînerait un retour aux urnes pour de nouvelles législatives. Un point qui risque de peser lourd au sein des députés au moment de leur vote.

Mardi 21 janvier 2020, l'Union tunisienne de l'industrie, du commerce et de l'artisanat (UTICA), le syndicat patronal, a affirmé, par la voix de son président Samir Majoul, s'est déjà dit prête à travailler avec le nouveau premier ministre.

Mardi 21 Janvier 2020

Lu 784 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.




À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.