Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

EDF va s'impliquer dans l'opération Marseille Provence 2013



Marseille sera "capitale européenne de la culture" en 2013, et quelques grandes entreprises seront les partenaires privilégiés de l'opération. L'électricien de référence français vient de les rejoindre et axera son partenariat sur des projets artistiques en rapport avec ses préoccupations : l'eau et l'énergie.


            Partager Partager

Anne-Marie Colombier (EDF), Jacques Pfister (CCIMP), Jean-François Chougnet (MP2013) et Patrick Sambarino (EDF).( Photo MN)
Anne-Marie Colombier (EDF), Jacques Pfister (CCIMP), Jean-François Chougnet (MP2013) et Patrick Sambarino (EDF).( Photo MN)

FRANCE. Lille en a profité en 2004 et après pour se montrer durablement comme un pôle culturel rayonnant. Marseille et une partie de la Provence espèrent bénéficier des mêmes effets. La ville sera en 2013 Capitale Européenne de la Culture, sous l’appellation Marseille Provence 2013.
 
Initiative du Conseil des ministres de l’Union Européenne, la désignation sur dossier très sélectif d’une capitale culturelle annuelle remonte à 1985, sur l’initiative d’une ministre grecque, ancienne et très célèbre actrice, Mélina Mercouri.
 
Marseille a choisi pour fil conducteur d’une année de création culturelle trois thèmes fédérateurs : « Marseille Provence accueille le monde » en référence à son caractère de ville-port ville d’immigrations, « MP à ciel ouvert » qui rappelle la grande influence de la région sur les peintres majeurs du XXè siècle, et « MP aux cent visages » qui veut révéler l’extraordinaire diversité culturelle locale.
 
Une myriade de donateurs, mécènes et partenaires ont été invités à co financer les nombreux événements de Marseille Provence 2013, selon leurs possibilités. Au top de ce club informel, on trouve aujourd’hui cinq partenaires de 1er rang. Après La Poste, la banque SMC, le télécommunicant Orange et l’aéronauticien Eurocopter, l’électricien historique français EDF vient d’entrer en lice. Chacun apporte 1,5 M€, sa culture d’entreprise et ses préoccupations à l’opération.

L'idée est d'impliquer les 7000 collaborateurs d'EDF

Les projets aidés auront pour trait commun la préoccupation de l'eau (photo MN)
Les projets aidés auront pour trait commun la préoccupation de l'eau (photo MN)
EDF concentrera ses efforts sur quatre projets artistiques dont le dénominateur commun est l’eau. L’entreprise participera à la création d’une cartographie de l’eau sur le territoire Marseille Provence, elle créera avec la ville industrielle de Gardanne et l’École des Mines un jeu de pistes et une exposition interactive sur les « Tribulations numériques d’une goutte d’eau », elle soutiendra le projet d’une troupe urbaine, Ilotopie, « Anapos, cité lacustre » qui illustrera le paradoxe de l’eau : son niveau montera, et pourtant elle manquera…elle participera enfin à une exposition réflexion du musée de la Camargue en Arles. Lieu de partage et d’harmonisation des eaux douce et salée, ce territoire à très haute biodiversité et aussi celui d’enjeux humains importants tout au long de l’histoire.
 
« Nous avons pris notre décision avant Noël ( 2011 Ndlr) non sans que j’aie rencontré l’ensemble des représentants de nos différents métiers » a précisé la directrice régionale d’EDF, Anne-Marie Colombier, en annonçant l’accord de partenariat. « Nos 7 000 collaborateurs en région n’auraient pas compris que nous n’y soyons pas, car cet engagement est au cœur de nos processus » a-t-elle ajouté.
 
EDF produit en effet de l’électricité d’abord par la force des cours d’eau en Région Provence Alpes Côte d’Azur, à commencer par la Durance, qui coule des Alpes méridionales françaises jusqu’à l’Étang de Berre et au Rhône, et représente avec 32 ouvrages, 10% de la capacité hydroélectrique française, tout en étant essentielle à l’irrigation agricole sur son bassin.

Article réalisé en partenariat avec EDF

Lundi 23 Janvier 2012


Lu 15082 fois











RÉFLEXIONS

Les territoires ont un rôle à jouer dans la lutte contre le changement climatique : Région SUD et opportunités de coopération sur le plan EU-Med

Constantin Tsakas, délégué général de l'Institut de la Méditerranée, secrétaire général du Femise
Grand angle

Israël : Existe-t-il une alternative politique à Benyamin Netanyahou ?

Roland Lombardi, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil
Grand angle


LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 19,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA

Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss