Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
         Partager Partager

Disparition de Charles Tortora, président du Groupe Navitrans


Rédigé par le Mardi 21 Août 2012 | Lu 2290 commentaire(s)


Charles Tortora, président du Groupe Navitrans s'est éteint le 16 août 2012. (Photo N.B.C)
Charles Tortora, président du Groupe Navitrans s'est éteint le 16 août 2012. (Photo N.B.C)
FRANCE. Charles Tortora, président fondateur du Groupe Navitrans,  s’est éteint le 16 août 2012 à 68 ans. Autodidacte, il a démarré sa carrière dès l’âge de seize ans comme commis en douane.

Attiré par l’Afrique de l’Ouest, il travaillera notamment à la Compagnie des Chargeurs Réunis et au sein de la compagnie maritime ivoirienne Africa Line dès 1970. Fort de son expérience maritimo portuaire, il rentre en France en 1979 et fonde Navitrans avec son ami Pierre Duval.

Quarante ans plus tard, le groupe familial compte une centaine de collaborateurs. En 2006, Groupe Navitrans se lance dans l’aventure de la ligne maritime régulière par la création de " Med COA RoRo Africa Line " très appréciée des chargeurs. D’abord par des affrètements de navires-rouliers en service régulier sur l’Afrique de l’Ouest, puis, par l’acquisition d’un navire en propre (M/V Medcoa Lome), Navitrans a su combler le vide laissé par l’arrêt de l’activité de Setramar et Delmas en 2007.

Les choix de Charles Tortora s’illustrent également dans les participations et aide au démarrage de jeunes sociétés prometteuses, tel que Jifmar, spécialiste de l’assistance maritime offshore.

En 2007, Navitrans fait construire un immeuble dans le 16e arrondissement de Marseille pour abriter son siège social et ses filiales dans le transit, l’entreposage, l’opération des navires et la consignation.

Le groupe ouvre également un bureau en Algérie. À Marseille, une nouvelle filiale, Navimed, assure depuis 2008 la représentation de la compagnie nationale algérienne Cnan Med en France.

Depuis un an, son fils Rodolphe, fort d’une longue expérience au sein du groupe en Afrique, a pris les rênes de l’entreprise. Il est épaulé dans cette tâche par Jean-Luc Bajeux directeur, associé et ami. Le 20 août 2012, la communauté portuaire française lui a rendu un dernier hommage.