Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
         Partager Partager

Desserte de la Corse : le sénateur Revet recommande la réforme


Rédigé par le Mardi 18 Mai 2010 | Lu 2526 commentaire(s)


Le marché déjà en surcapacité vient d'accueillir une 4ème compagnie, Moby Lines (photo NBC)
Le marché déjà en surcapacité vient d'accueillir une 4ème compagnie, Moby Lines (photo NBC)
FRANCE. Le sénateur Charles Revet, chargé par le gouvernement d’une mission d’étude sur les conditions de la concurrence sur le marché de la desserte Corse-continent, remet son rapport ce mercredi 19 mai.

Selon le quotidien Corse matin qui s’est procuré le document, l’offre de transport maritime est surdimentionnée avec un taux de remplissage de 34% à peine des bateaux positionnés par les quatre compagnies en présence : SNCM et CMN, délégataires du service public de continuité territoriale à partir de Marseille, Corsica Ferries et la nouvelle venue Moby Lines, qui desservent la Corse à partir de Toulon ou Nice.

« Globalement, on est en présence d'un système inefficace, caractérisé par un accroissement injustifié des trajets, avec des impacts en termes écologiques », souligne le document qui pointe les effets pervers du système : baisse généralisée du prix des billets, ce qui déséquilibre les comptes d’exploitation des compagnies délégataires, obligeant la collectivité territoriale à compenser le manque à gagner.

Recommandations

L’aide au passager attribuée principalement aux non délégataires est également pointée par le rapport, car en induisant un transfert des trafics vers les compagnies non délégataires, elle contribue au déséquilibre de l’exploitation des délégataires….

Le sénateur recommande donc deux alternatives : soit un élargissement de l'aide sociale à tous les ports y compris Marseille, en réduisant considérablement le champ de la DSP ; soit, une forte réduction de l'aide sociale et une intégration de Toulon à la DSP. Dans le premier cas, la SNCM est défavorisée, dans le second cas, c’est Corsica Ferries.

Mais c'est l’assemblée de Corse qui devra trancher.

Lire aussi :
Face au rapport Revet, Corsica Ferries prépare ses munitions










Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
Newsletter









Actus par pays

Voir en plein écran








Le Guide de l'économie

Facebook