Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

Des zones humides pour amortir les effets du réchauffement




MÉDITERRANÉE. Héberger une biodiversité exceptionnelle, écrêter des crues ou stocker du carbone…les zones humides rendent des « services écologiques ». Les protéger est moins budgétivore que construire des digues, et sans doute plus durable.


            Partager Partager

Certaines études prospectives qui s’attachent à prévoir le niveau du réchauffement climatique annoncent jusqu’à + 4,8°C à la fin du siècle.
 
Le bon état des aires naturelles pourrait toutefois aider l’humanité à rendre moins difficile son avenir.
 
A côté des préconisations destinées à limiter le réchauffement climatique, d’autres explorent les possibilités d’en amortir les effets. C’est dans cette catégorie que se situe l’étude du Plan Bleu pour la Méditerranée : « Services écologiques rendus par les zones humides en termes d’adaptation au changement climatique ».
 
Cet état des lieux dressé par Diane Vaschalde pour le Plan Bleu et la Tour du Valat pose l’enjeu : « c’est d’abord par l’eau que le changement climatique affecte les populations ».
 
Elle rappelle que le bassin méditerranéen ne compte pas moins de 18,5 millions d’ha de zones humides, essentiellement des marais, deltas et lagunes, qui peuvent jouer un rôle pour réduire l’impact d’inondations, écrêter des crues, éviter des drames.
 
L’étude conclut, entre autres, que la préservation de ces zones humides, si elle rend des services aux collectivités humaines, est moins vorace en investissements que les infrastructures, censées rendre les mêmes services. Les zones humides peuvent épurer l’eau, et fournir du poisson mieux que les infrastructures physiques, ou favoriser un éco-tourisme.

« Lorsque les digues sont submergées, l’eau est piégée, elle ne peut plus repartir là d’où elle vient. Les zones humides ne posent pas ce problème» estime Mlle Vaschalde. 
Le bassin méditerranéen ne compte pas moins de 18,5 millions d’ha de zones humides (photo MN)
Le bassin méditerranéen ne compte pas moins de 18,5 millions d’ha de zones humides (photo MN)

Seules des zones humides dans un bon état écologique peuvent jouer leur rôle

Le Plan Bleu et la Tour du Valat ont identifié quatre services écologiques rendus par les zones humides qui permettent d’atténuer les effets du changement climatique : elles régulent le climat à long terme en stockant du carbone, protègent des effets d’évènements climatiques catastrophiques tels les tempêtes côtières, aident à contrôler les inondations et, à l’inverse, permettent de soutenir les étiages quand l’eau vient à manquer.
 
« Leur rôle d’amortisseur des effets du réchauffement climatique mérite d’être promu et le Plan Bleu identifie actuellement des territoires où poursuivre l’étude » déclare Diane Vaschalde.
 
Le lac Ichkeul en Tunisie et le lac Burullus en Egypte pourraient être les deux premiers. Des études affinées qui seront menées, là et ailleurs, pourraient bien découler l’argumentaire qui changera la vision qu’ont encore certains décideurs d’une protection coûteuse et inutile du bon état de la nature.
 
« Mais seules des zones humides dans un bon état écologique peuvent jouer leur rôle face au changement climatique» insiste Diane Vaschalde.
 
Et à raison. La moitié des zones humides de méditerranée ont disparu depuis 1900.


Jeudi 5 Décembre 2013


Lu 1561 fois




Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 1 Mars 2018 - 15:01 La Méditerranée sous observation









RÉFLEXIONS

Les territoires ont un rôle à jouer dans la lutte contre le changement climatique : Région SUD et opportunités de coopération sur le plan EU-Med

Constantin Tsakas, délégué général de l'Institut de la Méditerranée, secrétaire général du Femise
Grand angle


LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 19,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA

Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss