Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée



Des pneus verts aux algues


Diététique, cosmétique, pharmacie, alimentaire, les algues figurent au menu de nombreux laboratoires de recherche. Pourtant, l’application développée par le département d'ingénierie chimique de l'Université de Gérone (Catalogne) a de quoi surprendre. Elle concerne les pneus de notre auto.


            Partager Partager

Des voitures sportives demain équipées de biopneus? Pirelli hésite à lancer la commercialisation (DR)
Des voitures sportives demain équipées de biopneus? Pirelli hésite à lancer la commercialisation (DR)
ESPAGNE. L’équipe du département d'ingénierie chimique de l'Université de Gérone (Catalogne)menée par Félix Carrasco a mis au point un pneu à partir d'algues vertes. Plus précisément, les travaux de recherche ont montré qu’il est possible de substituer une partie de la silice amorphe utilisée dans la fabrication des pneus pour garantir leurs performances mécaniques et améliorer leur durabilité.

Un pneu classique contient 60 g de silice pour 100 g de caoutchouc (naturel ou synthétique). Il serait possible d'arriver jusqu'à 20 g d'algues pour 100 g de caoutchouc sans altérer les performances mécaniques du pneu. Les algues contiennent des polysaccharides pouvant remplacer une partie de la silice amorphe extrait d’un processus chimique La découverte du laboratoire de l'Université de Gérone date de deux ans. Ce pneu « vert » a depuis été testé avec succès dans le centre Trellborg Wheell Systems de Tivoli, près de Rome, pour être breveté par l’italien Pirelli.

Des arguments environnementaux

Déjà baptisé biopneumatique, le produit n’est pas encore commercialisé. Pirelli hésite devant son caractère novateur qui exigerait une campagne d'information pour convaincre les consommateurs de sa fiabilité, de ses avantages économiques et environnementaux.

Les arguments ne manquent pourtant pas. Les algues constituent une ressource naturelle, renouvelable et disponible en grande quantité dans les mers à un coût dérisoire.

Après collecte, une fois séchées et broyées, elles se présenteraient sous la forme d'une fine poudre (200 micro-m de diamètre). Le comportement plastifiant des algues facilite le processus de mélange de tous les ingrédients et permet une économie d'énergie de 10%.

Autre avantage, cette matière peut être ajoutée dans le processus de fabrication du caoutchouc sans modification des installations de production existantes.

Pour résumer, le biopneu se montre plus écologique, moins coûteux en énergie et en production de CO2. Il n’attend plus qu’un feu... vert pour rouler.

Robert Villena

Lundi 29 Décembre 2008

Lu 3303 fois




Dans la même rubrique :
< >

Mardi 26 Mai 2009 - 09:08 Nice à la pointe de l'e-santé


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







RÉFLEXIONS

Les territoires ont un rôle à jouer dans la lutte contre le changement climatique : Région SUD et opportunités de coopération sur le plan EU-Med

Constantin Tsakas, délégué général de l'Institut de la Méditerranée, secrétaire général du Femise
Grand angle


LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 19,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA

Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss