Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
         Partager Partager

Des élections en Libye dès mars 2018


Rédigé le Lundi 17 Juillet 2017 à 08:47 | Lu 2517 commentaire(s)


La libération de Benghazi a été assurée par les troupes du maréchal Haftar (photo : DR)
La libération de Benghazi a été assurée par les troupes du maréchal Haftar (photo : DR)
LIBYE. Les Libyens pourraient bien être appelés aux urnes en mars 2018 pour désigner leur nouveau président et leurs députés. C'est en tout cas le souhait de Fayez al-Sarraj. Le premier ministre du gouvernement libyen d'union nationale (GNA) s'est exprimé, samedi 15 juillet 2017 au soir dans un discours télévisé, pour donner sa feuille de route vers une Libye réconciliée.

Le scrutin serait préparé et coordonné par la Haute commission des élections libyenne et surveillé par l'Onu.
Les députés élus disposeraient au maximum de trois ans pour proposer une constitution qui serait adoptée par référendum et enclencherait de nouvelles élections.

En passe de gagner son combat contre l'Etat islamique, la Libye se trouve cependant toujours divisée entre deux pouvoirs : celui du gouvernement d'unité nationale, basé à l'Ouest du pays à Tripoli depuis mars 2016 et soutenu par la communauté internationale, et celui de l'Est, reposant sur un parlement à Tobrouk et le chef de guerre, le maréchal Khalifa Haftar vainqueur de Benghazi début juillet 2017.

Lire aussi : Un nouveau front s'ouvre aux portes de la capitale libyenne




Lire aussi :
< >

Mercredi 1 Décembre 2021 - 12:35 La Méditerranée confrontée à l'inflation