Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Démission de Ghassan Salamé méditateur de l'Onu pour la Libye



            Partager Partager

La dernière intervention officielle pour faire régner la paix en Libye de Ghassan Salamé a eu lieu à Genève le 28 février 2020 (photo : Manul)
La dernière intervention officielle pour faire régner la paix en Libye de Ghassan Salamé a eu lieu à Genève le 28 février 2020 (photo : Manul)
LIBYE. Le 29 février 2020, António Guterres, secrétaire général de l’Onu, condamnait le bombardement sur plusieurs quartiers de Tripoli (dont des zones résidentielles et l'aéroport de la capitale) et réitérait pour la énième fois un appel à l'arrêt immédiat des combats en Libye. Il doit aujourd'hui faire face à une nouvelle impasse dans ce conflit.

L'impossibilité des Nations unies à faire entendre leur message aux deux rivaux, Fayez al-Sarraj (Gouvernement d'union nationale - GNA) et Khalifa Haftar (Armée nationale libyenne - ALN - soutenue par le Parlement de Tobrouk) a eu raison de la volonté de son médiateur pour la Libye, chef de la Mission d'appui des Nations unies en Libye (Manul). Ghassan Salamé a décidé, lundi 2 mars 2020 au soir, de démissionner de son poste. Le diplomate libanais de soixante-neuf ans a communiqué sur Twitter (en arabe) mettant en avant des "raisons de santé" qui ne lui "permettent plus de subir autant de stress." Il exerçait ses fonctions depuis fin juin 2017, date à laquelle il avait remplacé l'Allemand Martin Kobler. Il est le sixième médiateur pour la Libye, depuis 2011, à jeter l'éponge.

Ghassan Salamé, diplomate libanais, avait subit un affront avec le forfait de dernière minute des deux ennemis pour assister à la réunion de Genève, mercredi 26 février 2020. Elle était programmée pour poursuivre les discussions et enfin arriver à un accord politique alors que la guerre civile fait rage dans le pays depuis 2015. Un beau contre-pied après les espoirs nés de la Conférence de paix de Berlin du 19 janvier 2020 et la signature d'une déclaration commune.

"Le secrétaire général a toujours eu pleinement confiance dans le travail de M.Salamé et dans les grands efforts qu'il a déployés pour ramener la paix en Libye", indiquait Stéphane Dujarric, porte-parole du secrétaire général de l'Onu, lors du point presse quotidien à New York. Il précisait que "le secrétaire général discutera avec M.Salamé de la manière d'assurer une transition en douceur afin de ne pas perdre l'élan de ce qui a déjà été réalisé".

Mardi 3 Mars 2020

Lu 928 fois




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.





RÉFLEXION

Après la pandémie : vers des villes et territoires résilients en Méditerranée, ou le refus de l'aveuglement

L'Ambassadeur Bernard Valero, directeur général de l'Agence des villes et territoires méditerranéens durables (Avitem)
Grand angle

Covid-19 : L'Europe et l'après-crise économique déclenchée par la pandémie

Henry Marty-Gauquié, membre du groupe d'analyse JFC Conseil




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.