Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée



Demain des « villes intelligentes » au nord comme au sud



            Partager Partager

Enric Fuster (Innopro Consulting) à la tribune : le quartier technologique 22@ comme exemple grandeur nature de la « smart city » à Barcelone (photo F. Matéo)
Enric Fuster (Innopro Consulting) à la tribune : le quartier technologique 22@ comme exemple grandeur nature de la « smart city » à Barcelone (photo F. Matéo)
MEDITERRANEE. La Semaine Méditerranéenne des Leaders Économiques de Barcelone met en lumière le caractère « multidimensionnel » des smart cities, avec la prise en compte des réalités écologiques et sociales.

Quelques chiffres suffisent à dessiner la réalité démographique méditerranéenne : plus de la moitié de la population méditerranéenne vit dans les villes. En 2050, cette part urbaine atteindra 70 à 75 % de la population dans les pays du pourtour de la Méditerranée.

Or les villes génèrent les deux tiers des émissions de gaz effet de serre. D'où l'intérêt d'une politique urbaine prenant en compte l'impact environnemental. Des « villes intelligentes » auxquelles la Semaine Méditerranéenne des Leaders Économiques s'est intéressée. « La ville intelligente est une obligation et une urgence » affirme Rosa Paradell, directrice générale du Smart City Business Institute de Barcelone. C'est aussi un concept « multidimensionnel », intégrant plusieurs axes de la politique urbaine : gestion de l'énergie, transports, technologie, action sociale, gouvernance…

« Il est impossible de considérer les smart cities sans prendre en compte toutes ces dimensions », confirme Rosa Paradell. La capitale catalane est en ce sens un « laboratoire », avec plus d'une quarantaine de programmes dédiés à cette thématique, dont une expérience d'éclairage urbain avec une modulation en fonction de la fréquentation des rues.

« Une ville intelligente, c'est une cité qui axe sa politique sur le développement durable », résume Rosa Paradell. « Mais en prenant en compte toutes les réalités, depuis la gestion des déchets domestiques jusqu'à la compétitivité économique ». Avec un exemple à la clé : la mobilité. Car mettre en œuvre des solutions qui vont permettre de réduire le temps de transport entre le domicile et le lieu de travail (comme le « car sharing » par exemple) peut favoriser l'efficience des professionnels, tout en améliorant leur qualité de vie.
 

« Nouvelles villes intelligentes » en Algérie

Les questions de gestion urbaine se posent avec la même acuité dans tous les pays de la région. En témoigne le cas de l'Algérie, où 65 % de la population se concentre dans le nord du pays, sur une zone qui ne représente que… 4 % du territoire. C'est évidemment le résultat d'un « exode urbain » qui attire les populations en masse vers Alger notamment, alors que dans un même temps la désertification progresse dans les hauts plateaux algériens.

La concentration urbaine entraîne évidemment des problèmes sociaux qui ont incité les autorités algériennes à mettre en œuvre un programme de « nouvelles villes intelligentes ». « Cette politique implique d'abord une gestion raisonnée des énergies », explique Farida Boukhtouche Cherfa, chercheur au Centre de Développement des Énergies Renouvelables d'Alger.

Quatre villes nouvelles ont ainsi été identifiées comme modèles à la cité algérienne du futur, notamment Sidi Addellah et Boughezoul, aux environs de la capitale. Mais également la ville nouvelle de Hassi Messaoud, au sud-est du pays, construite à soixante-dix kilomètres de la métropole du même nom, devenue « cité à risque » à cause des dangers écologiques liés à l'exploitation du pétrole. Cette « future ville nouvelle » d'Hassi Messaoud sera ainsi entièrement alimentée en énergies renouvelables, d'origines solaires et éoliennes. Un exemple pour l'Algérie, et la Méditerranée.


Vendredi 28 Novembre 2014

Lu 970 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







RÉFLEXIONS

Les territoires ont un rôle à jouer dans la lutte contre le changement climatique : Région SUD et opportunités de coopération sur le plan EU-Med

Constantin Tsakas, délégué général de l'Institut de la Méditerranée, secrétaire général du Femise
Grand angle


LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 19,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA

Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss