Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Déficits publics : l'Espagne et le Portugal restent dans le rouge alors que la France et l'Italie font mieux que prévu



            Partager Partager

Photo FDubessy
Photo FDubessy
MEDITERRANEE. L'Espagne fait partie des mauvais élèves avec un déficit public de 56,6 mds €, soit 5,24% du PIB, largement supérieur aux prévisions. Le renflouement des banques en difficulté représente près d'un point de déficit. L'objectif de 4,2% fixé par l'UE, et que le gouvernement espagnol s'était engagé à tenir, apparaît donc largement explosé. Les dépenses sociales et les déficits des comptes des régions autonomes expliqueraient ce dérapage. Sauf surprise, Bruxelles devrait rappeler Madrid à l'ordre, d'autant plus que les partis politiques espagnols n'arrivent toujours pas à se mettre d'accord sur la formation d'un gouvernement. L'objectif d'un déficit de 2,8% pour 2016 semble plus que jamais optimiste.
 
Le Portugal reste également dans le rouge avec un déficit public de 4,4% (7,893 mds €), très loin du chiffre de 3% demandé par Bruxelles. Mais il ne faut pas oublier que le Portugal revient de loin avec pour 2014 un taux de 7,2%. Comme en Espagne, mais de façon encore plus importante, les banques plombent les comptes publics. Le sauvetage de la banque Banif Financial Group représente à lui seul 1,4 point de déficit public. Pour 2016, le gouvernement portugais de gauche prévoit un déficit public de 2,2%. A par le gouvernement, peu de monde y croit.

Une fois n'est pas coutume, la France a fait mieux que promis en matière de déficit public. Elle affiche pour 2015 un taux de 3,5% alors qu'elle prévoyait 3,8% et Bruxelles 4%. Dès lors, le taux sacralisé de 3% semblerait atteignable en 2016, mais campagne des présidentielles oblige, l'heure sera plus aux dépenses qu'aux économies. La France se donne donc comme objectif un taux de 3,3% en 2016.
 
L'Italie fait encore mieux que la France avec un déficit public de 2,6% du PIB en 2015 (60 mds €), contre 3% en 2014. Il s'agit de sa meilleure performance depuis 2007. Le gouvernement promet 2,4% pour 2016, et réclame de bénéficier de nouvelles mesures de flexibilité budgétaire pour prendre en compte le coût de l'accueil des migrants. Mais la Commission juge ce chiffre excessif et demande à l'Italie de faire plus d'efforts.

Gérard Tur
Jeudi 31 Mars 2016

Lu 2230 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.


Actus par pays

Voir en plein écran




Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube
Newsletter


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA





Guide de l'économie 2021
Le guide 2021 de l'économie en Méditerranée

Le guide 2021 de l'économie e...

 30,00 € 
  Prix Spécial | 20,00 €



À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.