Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Déficits commerciaux : mauvais résultats des pays de Méditerranée Occidentale


2016 restera comme une mauvaise année pour la balance commerciale des pays de la Méditerranée Occidentale. Avec deux exceptions : l'Espagne et l'Italie.



A l'exception de l'Espagne et de l'Italie, tous les pays de Méditerranée occidentale voient leurs déficits commerciaux s'aggraver en 2016. Photo DR
A l'exception de l'Espagne et de l'Italie, tous les pays de Méditerranée occidentale voient leurs déficits commerciaux s'aggraver en 2016. Photo DR
MEDITERRANEE. 2016 restera comme une mauvaise année pour la balance commerciale de la plupart des pays méditerranéens, au sud comme au nord. Des chiffres d'autant plus inquiétants que la majorité de ces pays ont bénéficié en 2016 d'un pétrole peu cher qui normalement aurait dû faire pencher leurs balances commerciales du bon côté.

L'Institut national des statistiques du Portugal annonce ainsi un déficit commercial de 10,8 mrds €, soit une dégradation de 2,6% par rapport à 2015. La croissance de 0,9% des exportations n'a pas compensée la hausse de 1,2 % des importations.

La France voit elle aussi son déficit commercial se creuser en 2016 à 48,1 mrds € (+5%), avec une baisse de ses exportations de 0,6%. La dégradation des échanges dans les domaines de l'aéronautique, de l’agriculture et des services expliquent ce mauvais résultat. 

L'Italie et l'Espagne bons élèves

Sur la rive sud de la Méditerranée, le Maroc enregistre un zéro pointé. Selon l’Office des changes du Maroc, la balance commerciale du royaume enregistre un déficit de 184,38 milliards de dirhams (17,21 mrds €), en progression de 19,6% . Les importations affichent + 9,3% et les importations ne peuvent faire mieux que + 2,1%. Talon d’Achille du Maroc, l'achat de biens d'équipement étranger bondit de 25,7%. La mauvaise récolte fait grimper les importations de produits alimentaires de +25%.

L'Algérie vit sous perfusion, avec en guise de sang ses hydrocarbures qui représentent l'essentiel de ses exportations. Avec un prix de l'or noir au plus bas en 2016, l'Algérie présente donc une balance commerciale en déficit de 16,75 mrds € (+4,8%). Elle était déjà dans le rouge de 12,87 mrds € en 2015. Les exportations chutent de 16,7% alors que les importations ne reculent que de 9,62% en dépit de mesures sévères prises par le gouvernement pour colmater la fuite.

Sa voisine la Tunisie se trouve elle aussi dans le rouge. Sa balance commerciale enregistre un solde de -12 620,5 millions de dinars (5 201 M€), en dégradation de près de 5%. Les exportations progressent de 5,6%, les importations de 5,3%. La baisse brutale des exportations d'huile d’olive explique en partie ces mauvais chiffres.

Seuls deux pays, l'Italie et l'Espagne semblent tirer leur épingle du jeu en 2016. Sur les onze premiers mois de l'année 2016, l'excédent commercial italien atteint 45,8 mrds €, en hausse de 9,6 mrds € par rapport à la même période de 2015. En Espagne, là aussi sur les onze premiers mois de l'année, le déficit commercial plonge de près de 27% pour dépasser légèrement 16 mrds €.
 


Gérard Tur


Vendredi 10 Février 2017



Lu 2750 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Jeudi 16 Novembre 2017 - 16:05 L'Italie voit peut-être le bout du tunnel

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







RÉflexions

Réflexion

Le wahhabisme saoudien en Afrique de l'Ouest


avis d'expert

Laurence-Aïda Ammour, analyste en sécurité et défense pour l'Afrique du Nord-Ouest, associée au groupe d’analyse de JFC Conseil


 









Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















EMISSIONS RADIOS RTS


Angélique Kourounis et Thomas Jacobi, présentent leur dernier documentaire :

 

AUBE DOREE,
UNE AFFAIRE PERSONNELLE  

 
   • Mon fourgon, ma maison
   • Aube Dorée, attention danger



Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








Les articles écrits en anglais

  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Femise
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee    APIM
Région PACA          EDF