Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée



Décès de la première présidente du Parlement européen Simone Veil



            Partager Partager

Simone Veil a été la première femme élue à la présidence du Parlement européen (photo : Parlement européen)
Simone Veil a été la première femme élue à la présidence du Parlement européen (photo : Parlement européen)
FRANCE. Décédée vendredi 30 juin 2017 à l'âge de quatre-vingt neuf ans, Simone Veil, née Jacob, a marqué la politique française et européenne. Elle aurait fêté ses quatre-vingt dix ans le 13 juillet 2017.

Cette rescapée de la Shoah, arrêtée par la Gestapo à seize ans dans sa ville natale à Nice, a perdu ses parents et son frère dans les camps de la mort. Après Sciences Po Paris, où elle rencontre son mari Antoine (décédé en 2013), elle commence sa carrière dans la magistrature. Elle est ensuite nommée, en mai 1974, par le président Valéry Giscard d'Estaing, sur l'insistance de son premier ministre Jacques Chirac, comme ministre de la Santé. En 2015, elle porte à bout de bras le projet de loi de dépénalisation de l'Interruption volontaire de grossesse (IVG), un texte qui entrera en vigueur en janvier 1975.

En juillet 1979 et jusqu'à janvier 1982, elle deviendra la première femme présidente d'un Parlement européen élu pour la première fois directement au suffrage universel, et même la première femme a dirigé une institution européenne. Après son mandat de deux ans et demi, elle continue à siéger comme députée européenne jusqu'en mars 1993. « Nous rendons hommage à une grande Présidente du Parlement européen, une conscience de l’Union européenne, une figure de la lutte contre l’antisémitisme et une défenseur des droits des femmes.... Son combat pour les femmes et sa lutte contre l’antisémitisme restent d’actualité », soulignait Antonio Tajani, président du Parlement européen, en apprenant son décès. L'esplanade située devant les bâtiments du Parlement de Strasbourg porte son nom depuis 2011.

Simone Veil se voit confier, de mars 1993 à 1995 par Edouard Balladur un portefeuille en France comme première femme ministre d'Etat (Affaires sociales, Santé et Ville). Après avoir siégé au Conseil constitutionnel (1998 à 2007), elle rejoint en 2008 l'Académie française où elle est reçue deux ans plus tard avec son épée d'académicienne gravée du numéro 78651, son matricule à Auschwitz-Birkenau.




Vendredi 30 Juin 2017

Lu 3043 fois




Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Novembre 2018 - 09:37 Décès d'Alain Chevalier, co-fondateur de LVMH


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.