Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Cushman & Wakefield dresse la carte des huit nouveaux corridors logistiques européens



            Partager Partager

Le transport de fret va changer, la logistique s'adapte en créant de nouveaux corridors (photo : NBDC)
Le transport de fret va changer, la logistique s'adapte en créant de nouveaux corridors (photo : NBDC)
UNION EUROPÉENNE. Dans une nouvelle étude* parue en janvier 2019, Cushman & Wakefield identifie huit futurs corridors logistiques clés qui "devraient vraisemblablement redessiner le secteur de la logistique à l'échelle européenne".

"La forme des chaînes d’approvisionnement évolue et change rapidement. Le transport longue distance classique atteint son point de rupture et il est essentiel que tous les acteurs de la supply chain travaillent ensemble afin de garantir le maintien d’un flux continu de marchandises vers l’Europe, hors de l’Europe et à travers l’Europe (...) C’est en partie la raison pour laquelle nous voyons une émergence de nouveaux corridors de logistique au moment où l’UE investit dans des infrastructures et des nouvelles technologies en vue de réduire les coûts et d’améliorer l’efficacité", commente Lisa Graham, responsable Logistics & Research & Insight pour la région EMEA chez Cushman & Wakefield.

La demande en matière de transport de marchandises en Europe continentale devrait progresser de 182% d'ici à 2050 et de 22% au cours des dix prochaines années. Fort de ce constant, le spécialiste mondial des services dédiés à l'immobilier d'entreprise (6,9 mrds$ de chiffre d'affaires et 48 000 salariés dans 70 pays en 2017) note que le principal corridor de distribution européen reliant les pays du Benelux et la région nord de l'Italie, via la Rhénanie, connu sous le nom de "Banane bleue", "s'est transformé et dupliqué en de multiples autres corridors pour répondre à l'expansion européenne et à la création d'autoroutes".
Parmi les autre facteurs de ces changements en cours ou à venir figurent aussi les coûts de transport, les pénuries de main-d’oeuvre, l’engorgement du réseau routier, le commerce électronique, les nouvelles technologies comme l’Internet des objets (IoT - Internet of Things ou objets connectés), la connectivité multimodale, les réseaux de transport et même le départ du Royaume-Uni de l'Union européenne.

Une "Banane bleue" du Benelux à Gènes

Pour Cushman & Wakefield, au corridor d'origine (Banane bleue qui va s'étendre en incluant Gènes) vont s'ajouter le corridor britannique (conséquence du Brexit et donc de son retrait du réseau transeuropéen de transport - RTE-T), le corridor irlandais (nouvelle voie maritime entre l'Irlande et la Belgique), le corridor d'Europe centrale (avec les développements autoroutiers et ferroviaires du RTE-T), le corridor de la mer du Nord (avec le futur tunnel Rodby-Puttgarden), le corridor des pays baltes, le corridor de la mer Noire et le corridor ibérique. 

Ce dernier s'appuiera sur les bassins de main-d’oeuvre qualifiée et à moindre coût existant en Espagne et au Portugal qui attirent déjà les fabricants automobiles allemands. La création de lignes ferroviaires et d’autres liaisons de transport devrait favoriser l’essor du trafic de distribution au cours des cinq à sept prochaines années.

"Nos futurs corridors logistiques ont été pensés en gardant à l’esprit les carburants alternatifs et le transport multimodal. Pour rester réalisable à l’avenir, le transport routier doit devenir progressivement autonome ou connecté afin de désengorger le réseau autoroutier et améliorer la sécurité. Rendre le transport routier plus durable sur le plan environnemental est une évidence. D’ici 2030, tous les principaux corridors autoroutiers devront proposer des stations de charge pour les carburants alternatifs et d’autres
technologies vertes. Le défi que doivent relever les secteurs publics et privés est de rendre ces solutions durables à la fois rentables et pérennes
", précise Rob Hall, responsable Logistics and Industrial pour la région EMEA.

Lire le rapport "The changing face of distribution : the shape of things to come"


Jeudi 24 Janvier 2019

Lu 2294 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.



Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA



RÉFLEXION

Concentration industrielle en Europe : une nécessité autant qu'une opportunité pour la Défense

Frédéric Dubois, ingénieur, diplômé en relations internationales (en disponibilité de la fonction publique)
avis d'expert


LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 19,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE











À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.