Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Croisières en Méditerranée, un pari historique gagnant


shippax


            Partager Partager

La croisière a su se démocratiser. Vue du port de croisière des hauteurs de Gènes  (photo F.Dubessy)
La croisière a su se démocratiser. Vue du port de croisière des hauteurs de Gènes (photo F.Dubessy)
Du 22 janvier au 22 mars 1891, 241 passagers naviguaient à bord de l'Augusta Victoria en Méditerranée. Ils passent pour les premiers croisiéristes. La compagnie propriétaire du bateau (Hambourg America Line - HAPAG) voulait rentabiliser son transatlantique en période creuse.

Mais il faudra attendre les années 60 pour que les croisières méditerranéennes se popularisent jusqu’à devenir un marché de masse au milieu des années 90 avec l'arrivée des premiers mega-paquebots. En vingt-cinq ans, le marché connaît des hauts et des bas jusqu'au boom actuel. “La croisière a progressé de 3 % entre 1985 et 1990 pour baisser fortement, - 45 %, entre 1990 et 1995, avant de connaître une croissance élevée : 106 % entre 1995 et 2000, 55 % entre 2000 et 2005, 57 % entre 2005 et 2009 » indique une note publiée en novembre 2012 par Plan Bleu. L'observatoire de l'environnement et du développement en Méditerranée n'hésite pas à évoquer « une résilience plus forte de la croisière par rapport au tourisme balnéaire. » Car, dans le même temps, l'activité touristique méditerranéenne toutes activités confondues stagne autour d'une hausse moyenne de 10% depuis les années 2 000.

Ce marché des croisières méditerranéennes, même en forte augmentation, continue à ne représenter qu'une infime partie du tourisme  : 1,4% des arrivées internationales en 1985 et 1,8% en 2009.
 
2,83 millions en 2004, les croisiéristes européens se comptent désormais 6,2 millions et représentent le tiers des croisiéristes mondiaux. En 2011, le nombre de passagers embarquant d'un port européen (5,6 millions de passagers dont 4,8 millions d'européens) a doublé.
 
Britanniques (1,7 million), Allemands (1,38 million) et Italiens (923 000) constituent le tiercé de tête des croisiéristes européens. Un ordre intangible depuis huit ans comme le pointe une étude menée en 2012 par IRN Research pour le compte de l'European Cruise Council (regroupant toutes les compagnies de croisières disposant d'une offre sur le marché de la croisière européenne - devenue CLIA Europe en décembre 2012). Suivent les Espagnols (703 000) puis les Français (441 000 soit exactement le double de 2004). Les Méditerranéens du nord (Italie, Espagne, France) représentent 34% des passagers du marché de la croisière en Europe.



Mercredi 27 Mars 2013

Lu 712 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.


Publireportage


Med'Innnovant, un concours accélérateur de start-up


Publireportage
Publireportage Euroméditerranée




Actus par pays

Voir en plein écran




Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube
Newsletter


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.