Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info


         Partager Partager

Coupes budgétaires et maintien des impôts sur les revenus élevés, le gouvernement israélien fait des économies


Rédigé par Hélène Machline à JÉRUSALEM, le Mardi 22 Février 2011 - Lu 1547 fois

Benyamin Netanyahou procède à de grands changements budgétaires: la plupart des ministères verront leurs budgets coupés en 2012, alors que le budget de la Défense augmentera . La baisse des impôts sur les revenus élevés prévue pour 2012 est supprimée.


Le premier ministre Benjamin Netanyahou et le ministre des Finances, Youval Steinitz. Photo (DR)
Le premier ministre Benjamin Netanyahou et le ministre des Finances, Youval Steinitz. Photo (DR)
ISRAËL. Le Cabinet a adopté, dimanche 20 février 2011, lors de la réunion hebdomadaire parlementaire, les compressions budgétaires proposées par le Premier ministre, Benyamin Netanyahou, et le ministre des Finances, Youval Steinitz. 
Par ailleurs, la baisse des impôts sur les grands revenus est repoussée à 2013.

Le plan prévoit de diminuer d'1 % les budgets de tous les ministères, hormis ceux de la Défense, de l'Education et des Affaires sociales. L'Etat compte ainsi économiser au moins  300 mNis (60 m€), au cours de l'année 2011 et 2012.  

En plus des coupes budgétaires, le projet le programme de réduction des impôts sur les hauts revenus, initialement prévu pour 2012 est repoussé à 2013. Par contre, la baisse des impôts sur les trois tranches de salaires les plus faibles sera maintenues pour 2012.

L'argent économisé par le gouvernement servira principalement, selon le premier ministre, à réduire les prix des transports publics (train et bus) de 10 %. L'opération devrait couter à l'état environ 300 m Nis (60 m€) par an. "Nous souhaitons encourager la population à prendre les transports en commun en raison de la hausse du prix de l'essence. C'est aussi la meilleure façon de préserver l'environnement", a expliqué Benjamin Netanyahou lors de la réunion parlementaire.

Les coupes budgétaires divisent le gouvernement

Le plan budgétaire a été voté à par 19 députés contre 7 qui se sont fermement opposés a cette décision. 
La ministre de la Culture, et députée Likoud, Limor Livnat, ainsi qu'Avigdor Lieberman, le ministre de affaire étrangères ont déclaré être complètement contre la réduction des budgets ministériels qu'ils jugent "désastreuse".

Pour la ministre de l'Intégration, Sofa Landver (Israël Beiteinou), les coupes feront du tort aux nouveaux immigrants, elle s'est opposée à l'initiative. "Ces réductions budgétaires sont inacceptables", s'est-elle exclamée.

Le premier Ministre Benyamin Netanyahu a fait plusieurs fois référence à son intention d'augmenter le budget de la Défense "de  manière significative et dans un future proche:" a-t-il annoncé expliquant qu'"Israël est située dans une région ou l'Iran a de l'influence, et peut même envoyer deux bateaux de guerre dans le canal de Suez".

Le Ministère de la Défense a déclaré que Benyamin Netanyahou avait promis au Ministre de la Défense Ehoud Barak, en Août 2010, d'augmenter le budget de 5 mds Nis (1 md€) au cours de l'année 2011.





1.Posté par Girardin Industriel le 23/02/2011 16:43
Merci pour votre article tres informatif.













Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
Newsletter



Enquêtes




Actus par pays

Voir en plein écran








Le Guide de l'économie

Facebook

   Nos partenaires





À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info