Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info






Coup de blues à Athènes après le résultat du vote sur le nom de Macédoine du Nord



            Partager Partager

Le president du gouvernement macédonien Zoran Zaev, entouré de ses ministres, appellait au vote en faveur du nouveau nom de Macédoine du Nord (photo : Gouvernement de Macédoine du Nord)
Le president du gouvernement macédonien Zoran Zaev, entouré de ses ministres, appellait au vote en faveur du nouveau nom de Macédoine du Nord (photo : Gouvernement de Macédoine du Nord)
MACÉDOINE DU NORD. Victoire en demi ton a Skopje. Dimanche 30 septembre 2018, le "oui" l’a emporté au référendum pour accepter le nom de République de Macédoine du Nord - pour remplacer celui diplomatique d'Ancienne république yougoslave de Macédoine (ARYM) - comme l’exige Athènes qui bloque son adhésion à l’Otan et à l’Union Européenne.
En juin 2018, après de longues négociations, les deux pays mettaient fin au différend datant de 1991 en se mettant d'accord sur cette nouvelle appellation. Elle présente l'avantage d'éviter toute confusion avec la région grecque frontalière portant le nom de Macédoine occidentale.

Cependant, la très forte abstention lors de ce vote inquiète la Grèce qui appelle au respect de l’accord signé entre les deux pays, l’accord de Prespes, pour aller de l’avant et stabiliser la région. 
Certes la majorité des votants a dit oui (90,72% des votants), mais moins d’un tiers des inscrits s'est rendu aux urnes. D’où la question qui taraude Athènes pressée d’en finir avec ce dossier : Le référendum va-t-il être validé ? Il existe une "discordance" a sobrement commenté le ministère grec des Affaires étrangères. Une grande partie des électeurs est pour, mais une plus grande partie considère cet accord avec scepticisme, a -t-il relevé dans un communiqué. Tout en soulignant que "le  fanatisme et le nationalisme ne permettent pas une évaluation sereine des grands avantages de l’accord", allusion à tous les projets de coopération économique, touristique, culturelle et scientifique inclus dans les vingt-et-une pages du texte publié à Prespes.

Le verre à moitié plein

La cacophonie a très vite remplacé le flottement politique qui s’installait au fil de la soirée. Le ministre grec de la Défense, opposé à l’accord mais allié souverainiste contre-nature du Premier ministre, a écrit dans un tweet que la faible participation rendait le référendum "nul et non avenu". Au même moment, le premier ministre grec téléphonait à son homologue macédonien pour lui exprimer son soutien et saluer sa détermination à poursuivre la mise en œuvre de l’accord liant leurs deux pays. Le tout sur fond de manifestations nationalistes des deux côtés de la frontière.
Les deux hommes, Alexis Tsipras et Zoran Zaev, veulent voir le verre à moitié plein plutôt que vide. L'emportant même faiblement, le "oui" légitimise l’accord. Ils ne peuvent voir le résultat autrement. Si leur Parlement respectif ne valide pas le résultat, ils devront tous les deux provoquer dans leur pays des élections anticipées qu‘ils sont, selon toutes les prévisions, certains de perdre.

Autant dire que la ratification du résultat de ce référendum est une voie à sens unique tant pour Athènes que pour Skopje.


Lundi 1 Octobre 2018

Lu 1346 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.


Fil d'actu


Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube



Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA




LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 10,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE











À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.