Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée



Costa Crociere S.p.A va affronter du gros temps


Le naufrage du Costa Concordia pourrait enrayer la dynamique du marché de la croisière en Méditerranée, illustrée par le développement important de son leader, Costa Costa Crociere S.p.A


            Partager Partager

Le bateau a sombré en quelques dizaines de minutes. Photo CC-Rvongher via Wikimedia Commons
Le bateau a sombré en quelques dizaines de minutes. Photo CC-Rvongher via Wikimedia Commons
MÉDITERRANÉE. « C'est une tragédie pour Costa Croisières et c'est le premier accident de ce type depuis 26 ans que je suis dans la compagnie » a déclaré à l'AFP le président de Costa Croisières France, Georges Azouze ». Le naufrage du Costa Concordia pourrait en effet avoir des conséquences tragiques pour l'armateur italien.

Car les premiers témoignages mettent en cause la compagnie. Avec pour commencer la route choisie par le commandant du navire. Très, sans doute trop proche des côtes toscanes. Le navire s'est littéralement encastré dans un récif de l'île Giglio. Le commandant et son second ont d'ailleurs été incarcérés samedi sous divers chefs, dont homicides multiples et abandon du navire.

Mais au-delà d'une possible erreur humaine, les conditions de l'évacuation donnent froid dans le dos. Les 4 229 passagers, dont plus de 3 000 touristes, témoignent d'instants de panique, de gilets de sauvetage ne fonctionnant pas, de manivelles destinées à descendre les canots de sauvetage grippées, d'un personnel dépassé... Le commandant lui-même aurait déserté son poste trois heures avant l'évacuation des derniers passagers et membres d'équipage. Des faits bien sûr à confirmer une fois l'émotion du naufrage passée.

Le navire, mis en service en 2006, est pourtant récent. Le bilan de six morts, une quarantaine de blessés dont deux dans un état grave, et une quinzaine de personnes manquant à l'appel va sans doute évoluer avec les recherches effectuées par les secours. Déjà un couple de jeunes mariés sud-coréens a été extrait de l'épave après avoir passé 24 heures coincé dans sa cabine. Car il semble que les fermetures électroniques des portes de toutes les cabines se soient automatiquement verrouillées après la coupure de l'électricité.

Des investigations extrêmement difficiles car le bâtiment fait 290 mètres de long, abrite 1 500 cabines. Et surtout, il est à moitié immergé, couché sur le flanc avec une gîte de 80°. Les couloirs sont obstrués par de multiples objets. Les pompiers, assistés de plongeurs et de spéléologues, doivent fouiller chaque cabine, dont un gros tiers sont immergées.

Une année 2011 exceptionnelle pour Costa

La croisière est devenue une véritable industrie. Photo NBC
La croisière est devenue une véritable industrie. Photo NBC

Costa va devoir encaisser un rude choc d'autant plus qu'un autre de ses navires, le Costa Deliziosa, a déjà dû écourter une croisière fin 2011 après un incident technique en pleine tempête au large de la Corse. Costa s'est montré extrêmement discret sur les causes de la panne, mais les passagers avaient dû supporter pendant plusieurs heures une gîte importante.

Costa Crociere S.p.A est filiale de Carnival Corporation, leader mondial des croisières. Numéro un en Europe, Costa Crociere S.p.A. possède les marques Aida Cruises et Iberocruceros battant pavillon italien et portugais. En 2010, le chiffre d'affaires du groupe frôle les 3 milliards d'euros, générés pas 26 paquebots dont 17 sous marque Costa.

Costa France ne communiqua pas son chiffre d'affaires, mais selon son président Georges Azouze interrogé par Mer et Marine, « Costa Croisières va connaître en France, en 2011, une année assez historique. Les résultats sont franchement bons et au-delà de nos espérances. » Costa annonce une croissance du nombre de passagers transportés de 30% en 2011.

Costa mise sur le gigantisme, à l'instar de ses concurrents MCS, et autres. « Au fil des années, notre politique devient plus agressive, mais dans le bon sens du terme, par rapport à des économies d'échelle qui sont réalisés sur les grands paquebots et par rapport à une certaine industrialisation, là encore au sens noble du terme, c'est-à-dire que nous sommes devenus de grands professionnels structurés autour d'une flotte moderne et nombreuse, ce qui nous permet d'avoir une politique de prix très agressive. Nous avons connu une évolution phénoménale depuis le début des années 2000 avec la mise en service, chaque année, d'un ou même deux nouveaux bateaux.»


Le marché de la croisière en plein essor

Le naufrage du Costa Concordia aura sans doute des conséquences sur le marché de la croisière, pourtant l'un des seuls secteurs du tourisme en bonne santé. En France, le chiffre d'affaires croisière croît de 10% par an, avec en 2010 environ 400.000 passagers. La Grande-Bretagne, l'Allemagne, l'Espagne et l'Italie affichent des volumes encore supérieurs.

Selon une étude d'Alberto Cappato, secrétaire général de l’IIC (Istituto Internazionale delle Comunicazioni,) prochainement publiée par Plan Bleu la croissance du nombre de croisiéristes pourrait atteindre 3% par an, avec « un doublement en 2050 pour atteindre 38 millions de passagers par an au niveau mondial ».

A l’échelle de la Méditerranée, le nombre de nuitées touristiques générées par les croisières « augmenterait jusqu’à 50 millions par an d’ici à 2050, concernant 6 à 16 millions de croisiéristes selon les scénarios, contre 4,5 millions en 2010 ». La prévision médiane mise sur 12,3 millions de croisiéristes en Méditerranée en 2050, là où le scénario dit de « croissance forte » prévoit 16 millions pour la même année. Même la projection de « stabilisation de l’offre » prévoit une croissance de l’activité, avec 5,8 millions de croisiéristes à l’horizon 2050.

Lire aussi : Fin de la funeste croisière
Cinq morts dans l’échouement du Costa Concordia

Gérard Tur

Dimanche 15 Janvier 2012

Lu 5872 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







RÉFLEXIONS

Les territoires ont un rôle à jouer dans la lutte contre le changement climatique : Région SUD et opportunités de coopération sur le plan EU-Med

Constantin Tsakas, délégué général de l'Institut de la Méditerranée, secrétaire général du Femise
Grand angle


LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 19,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA

Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss