Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Coronavirus : Algérie et Maroc suspendent leurs liaisons vers l'Espagne qui proclame l'état d'urgence



            Partager Partager

Les liaisons entre le Maroc et la France sont suspendues (photo : F.Dubessy)
Les liaisons entre le Maroc et la France sont suspendues (photo : F.Dubessy)
ESPAGNE / MAROC / ALGÉRIE / FRANCE. En raison de l'épidémie de coronavirus, Pedro Sanchez, président du gouvernement espagnol, a décidé, vendredi 13 mars 2020, de placer l'Espagne en état d'urgence à compter de samedi 14 mars 2020. Un décret sera signé ce jour au cours d'un conseil des ministres extraordinaire qui portera la validité du texte à quinze jours.

Les autorités vont ainsi pouvoir placer en confinement les personnes touchées par le Covid-19, mais aussi pratiquer un rationnement dans tout le pays. Les principales régions touchées sont la capitale Madrid (fermeture de tous les bars, restaurants et magasins), la région de Murcie (Sud-est) avec le confinement des zones touristiques et des villes balnéaires, et la Catalogne avec quatre localités confinées.

Avec 4 209 cas d'infections dont 1000 sur les dernières 24 heures et 120 morts, l'Espagne est devenu le second foyer le plus important de contagion en Europe, après l'Italie.

Algérie et Maroc se coupent de l'UE

L'Algérie (26 cas confirmés et 2 décès dus au coronavirus) a décidé de suspendre, jusqu'à nouvel ordre, tous ses vols avec l'Espagne et les a réduit avec la France. Ainsi, Air Algérie stoppe temporairement tous les vols vers la France au départ des aéroports de Sétif, El Oued, Batna, Biskra, Tlemcen, Bejaïa, Chlef et Annaba. Dans le même temps, la compagnie réduits les vols vers l'hexagone depuis les aéroport d'Alger, Constantine et Oran.

Le Maroc (7 cas détecté de coronavirus et un mort) arrête lui, également jusqu'à nouvel ordre, toutes ses liaisons aériennes et maritimes en provenance et à destination de la France, de l'Espagne et de l'Algérie.
Selon une note de la marine marchande marocaine, dévoilée par l'AFP, l'accès à tous les ports marocains sur la Méditerranée et l'Atlantique est "temporairement fermé à tous les navires de plaisance, de croisière et de passagers". Ce texte précise que seuls les navires "transportant exclusivement des ensembles routiers avec leurs chauffeurs" sont autorisés à accoster.

Les chefs de gouvernements et les ministres de l'Intérieur marocains et espagnols, ainsi que les rois Mohammed VI et Felipe VI ont eu un entretien avant que cette décision soit prise. Emmanuel Macron aurait aussi été consulté. Des touristes français aurait été testés positifs lors de leurs vacances au Maroc. Elles ont été placées en quatorzaine.

D'autre part, les frontières entre les enclaves espagnoles de Ceuta et Melilla dans le Nord du Maroc ont été fermées à tout trafic, depuis vendredi 13 mars 2020 à 6h du matin. Il s'agit des seuls frontières terrestres du Maroc avec l'Union européenne.
France et Espagne sont les deux premiers partenaires commerciaux du Maroc.

Vendredi 13 Mars 2020

Lu 6073 fois




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube



Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.