Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Les rapports de l'IPEMED

            partager partager

Coproduction en Tunisie : second rapport de l’Observatoire

Contexte, réalisations et perspectives


Rédigé en Octobre 2015. Rédigé par Martin Fleury et Jean-Philippe Payet



Le rapport de l’Observatoire de la coproduction en Méditerranée propose des recommandations afin de rendre la Tunisie de nouveau attractive pour les investisseurs.


Sommaire :
 

1. Environnement macro-économique de la Tunisie

  • Constat n°1 : Une économie résiliente mais une création de richesses insuffisante pour accompagner les enjeux démographiques, en particulier la création d’emplois qualifiés
  • Constat n°2 : Une industrie de pointe émerge mais le phénomène est encore trop marginal pour entrainer une véritable diversification des exportations et pour générer des complémentarités avec les pays voisins, sources d’intégration commerciale régionale

 

2. Caractéristiques des Investissements Directs Etrangers

  • Constat n°3 : Malgré un ralentissement des flux d’IDE, la Tunisie reste bien positionnée parmi les PSEM grâce à d’importants stocks d’investissements, dont le volume est équivalent à 65% du PIB
  • Constat n°4 : Les pays de l’UE4 restent les principaux investisseurs historiques de la Tunisie et occupent chacun des créneaux relativement distincts
  • Constat n°5 : Face à des réformes qui tardent à venir, les IDE européens, à majorité offshore, concernent principalement des projets d’extension et les nouveaux investissements sont rares

 

3. Monographie des secteurs porteurs historiques

  • Constat n°6 : Le secteur des TIC, porté par son dynamisme, possède un fort potentiel
  • Constat n°7 : Les industries mécanique & électrique, un secteur historique en appui aux industries automobiles et aéronautiques
  • Constat n°8 : L’industrie textile, d’importants acquis à valoriser davantage

 

4. Monographie des secteurs d’avenir

  • Constat n°9 : Energies renouvelables, un secteur naissant pour lequel la Tunisie possède des atouts
  • Constat n°10 : Santé et Industrie pharmaceutique, une filière prometteuse
  • Constat n°11 : Agro-alimentaire, des perspectives encourageantes nécessitant une transformation structurelle du secteur

 

5. Stratégies publiques et dispositifs d’appui

  • Constat n°12 : Des facteurs de compétitivité favorables à la coproduction mais un positionnement à clarifier et à mettre en oeuvre de manière harmonieuse
  • Constat n°13 : Des contraintes structurelles persistent
  • Constat n°14 : Des politiques publiques prémices d’un écosystème plus favorable à la coproduction







Mercredi 23 Mars 2016
Lu 2338 fois