Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Cinq pays d'Europe du Sud se trouvent dans le collimateur de Bruxelles




Pierre Moscovici n'appliquera pas la sanction de suppression des fonds structurels à l'Espagne et au Portugal (photo : Commission européenne)
Pierre Moscovici n'appliquera pas la sanction de suppression des fonds structurels à l'Espagne et au Portugal (photo : Commission européenne)
EUROPE DU SUD. Pierre Moscovici n'est pas satisfait des projets de budget de huit pays de la zone euro (sur les dix-neuf ayant adopté la monnaie européenne) dont cinq d'Europe du Sud. Mercredi 16 novembre 2016, le Commissaire européen aux affaires économiques et monétaires, à la Fiscalité et à l'Union douanière, a indiqué que les budgets de l'Italie, l'Espagne, le Portugal, la Slovénie, Chypre, mais aussi la Finlande, la Lituanie et la Belgique, présentaient "un risque de non-conformité" avec les règles européennes. En clair, ils ne tiendront non seulement pas les objectifs fixés par le Pacte de stabilité et de croissance (PSC), mais accuseront en plus un "écart significatif".

Le PSC prévoit une limite de 3% du PIB pour le déficit du budget des états de la zone euro et une dette publique ne pouvant dépasser les 60%.

Particulièrement épinglée, l'Italie annonce une dette publique de 133% de son PIB pour 2016. Selon Pierre Moscovici, "une part significative" de ce dérapage s'explique par l'accueil des migrants mais aussi par les tremblements de terre qui ont frappé cette année le pays. Rome devait réduire son déficit à 1,8% du PIB en 2017 pour rattraper son retard mais son chef du gouvernement, Matteo Renzi, prévoit de le porter seulement à 2,3%.

Ayant déjà échappés en juillet 2016 à des amendes pour non respect des objectifs en 2015, l'Espagne et le Portugal ne verront pas leurs fonds structurels suspendus malgré la menace de la Commission européenne en octobre 2016 de le faire.

La Commission européenne a indiqué que cinq pays ont présenté un budget en conformité totale (Allemagne, Estonie, Pays-Bas, Slovaquie et Luxembourg), cinq "globalement conformes" (France, Irlande, Autriche, Lettonie et Malte). Sous perfusion financière, la Grèce n'est pas concernée par le Pacte de stabilité et de croissance.




Mercredi 16 Novembre 2016



Lu 2229 fois

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







RÉflexions

Réflexion

« Dans le contexte actuel, les Méditerranéens font désordre »


avis d'expert

Vincent Giovannoni. Anthropologue, commissaire d'exposition au MuCEM.


 









Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















EMISSIONS RADIOS RTS


Angélique Kourounis et Thomas Jacobi, présentent leur dernier documentaire :

 

AUBE DOREE,
UNE AFFAIRE PERSONNELLE  

 
   • Mon fourgon, ma maison
   • Aube Dorée, attention danger



Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








Les articles écrits en anglais

  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Femise
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee    APIM
Région PACA          EDF