Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


            Partager Partager

Chypriotes grecs et Chypriotes turcs se réunissent autour de la même table




Constituée sous le format 5+1, la réunion informelle devrait permettre d'aplanir les divisions sur Chypre (photo : Gouvernement de la République de Chypre)
Constituée sous le format 5+1, la réunion informelle devrait permettre d'aplanir les divisions sur Chypre (photo : Gouvernement de la République de Chypre)
CHYPRE. Rassemblés à Genève au Palais des Nations sous l'égide de l'Onu depuis mardi 27 avril 2021, les responsables chypriotes grecs et turcs tentent de débroussailler leurs litiges.

D'une durée de trois jours, cette réunion informelle s'effectue sous le format 5+1 et rassemble les deux présidents de l'île méditerranéenne (République de Chypre et République turque de Chypre du Nord - RTCN) ainsi que les représentants de la Turquie (Mevlüt Çavuşoğlu, ministre des Affaires étrangères), de la Grèce (Nikos Dendia, chef de la diplomatie) et du Royaume Uni (Dominic Raab, ministre des Affaires étrangères), l'ancienne puissance coloniale. Les Nations Unies complétant la liste des invités.

En 2017 à Crans Montana en Suisse, l'Onu avait déjà conduit un sixième round de pourparlers qui s'était révélé infructueux.
La reprise des discussions, quatre ans après, demeure donc un point positif à l'heure de grandes tensions entre Athènes et Ankara. D'autant plus, qu'en quelques années, les griefs mutuels n'ont cessé de se multiplier entre la Grèce et la Turquie (prospection de gaz en Méditerranée orientale, partage des eaux controversées...), rejaillissant sur ce dossier.

L'Onu veut une fédération bizonale et bicommunautaire

Néanmoins, comme l'indiquait Stéphane Dujarric, mardi 27 avril 2021, "Le secrétaire général de l'Onu, António Guterres, est réaliste. C'est une question qu'il connait bien, il a déjà participé à des discussions (sur Chypre) auparavant." Porte-parole en chef des Nations Unies, il insiste sur le fait que "l'objectif de cette réunion informelle sera de déterminer s'il existe un terrain d'entente commun permettant aux parties de négocier une solution durable à la question chypriote dans un avenir prévisible." Stéphane Dujarric a précisé qu'António Guterres avait encouragé les participants à "utiliser le langage diplomatique de manière sincère et franche."

Le Conseil de Sécurité des Nations unies envisage comme solution pour régler le conflit territorial, la création d'une fédération bizonale et bicommunautaire, offrant aux deux communautés les pleines garanties de leur égalité politique. "L'avenir de Chypre doit être celui d'une île réunie et prospère, au sein de l'Union européenne, dans l'intérêt de tous les Chypriotes et de la stabilité de la région", souligne un communiqué du ministère français des Affaires étrangères à propos de la réunion informelle de Genève.

Indépendante depuis 1960, Chypre est divisée depuis 1975 par une ligne verte virtuelle de 180 km de long. D'un côté la République de Chypre, État membre de l'Union européenne, et de l'autre la République turque de Chypre du Nord. Autoproclamée en 1983 et héritière de l'État fédéré turc de Chypre (né en février 1975), la RTCN n'est reconnue que par la Turquie. Cette partie de l'île vit d'ailleurs sous perfusion financière d'Ankara et sous sa protection militaire grâce à la présence de 30 000 soldats turcs sur sol.

Le 2 novembre 2020, Ersin Tatar et Nicos Anastasiades, respectivement présidents de la RTCN et de la République de Chypre, se sont retrouvés à Nicosie sous les auspices de l'Onu. Cette simple prise de contact a cependant permis la tenue en ce moment de la réunion informelle actuelle à Genève. Le communiqué de l'institution publié à l'époque précisait en effet que les deux dirigeants "ont exprimé leur détermination à répondre positivement à l'engagement du secrétaire général des Nations Unies d'explorer la possibilité d'organiser une réunion 5+Onu, dans un climat propice, à un moment approprié". Dont acte !

Lire aussi notre enquête sur le sujet : Les couacs se multiplient dans la partition de Chypre

Eric Apim
Mercredi 28 Avril 2021

Lu 939 fois




Dans la même rubrique :
< >

Lundi 25 Octobre 2021 - 15:30 L'Algérie rejoint la Berd comme actionnaire


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







Actus par pays

Voir en plein écran




Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube
Newsletter



Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA




Guide de l'économie 2021
Le guide 2021 de l'économie en Méditerranée

Le guide 2021 de l'économie e...

 30,00 € 
  Prix Spécial | 20,00 €



À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.