Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info


         Partager Partager

Chypre, championne du troc investissement étranger contre passeport européen


Rédigé par , le Mercredi 7 Juin 2017 - Lu 3428 fois


Les non-européens investissent à Chypre pour obtenir un passeport européen (photo : BL)
Les non-européens investissent à Chypre pour obtenir un passeport européen (photo : BL)
CHYPRE. Tous les pays du bassin méditerranéen ont tenté l’opération passeport européen contre investissements étrangers hors Union européenne. Tous : Grèce, Portugal, Espagne, Chypre et même Italie, mais seule Chypre a remporté un franc succès en la matière.
 
Les chiffres parlent d’eux mêmes : 4 mrds€ investis dans le pays en un an, soit 25% du PIB en échange de ce que la presse appelle « les passeports d’or », c’est à dire des passeports chypriotes donc européens pour des citoyens non européens. 
A Athènes, les investissements étrangers de ce même programme atteignent péniblement les 1,8 % du PIB, soit 2,8 mrds€. Pourtant à Chypre, la barre a été mise assez haut. Au moins 2 M€ doivent être investis dans l'immobilier et 2,5 M€ dans les bons du trésor émis par le gouvernement chypriote.
 
Ces investissements massifs dans l ‘immobilier chypriote ont permis d’éviter que les prix du marché ne s’effondrent avec la crise financière de mars 2013. Alors qu’en Grèce, ils se sont effondrés de 30% à 40% dans la capitale et le nord du pays et d’au moins 20% dans les îles.

Six mois pour obtenir un passeport chypriote

Ce sont essentiellement des Russes et des Chinois qui se montrent intéressés par ces programmes et la rapidité des procédures permet au programme chypriote de l'emporter sur tous les autres. 
En six mois à peine, un investisseur étranger obtient son passeport d’or pour lui et toute sa famille. Alors que, par exemple, au Portugal il faut attendre environ deux ans avec pourtant une mise de départ exigée par Lisbonne d’à peine 500 000 €.
Selon Haris Georgiadou, ministre chypriote de l’économie, 2000 passeports chypriotes ont été octroyés depuis un an, dont 50% à des Russes. Ceci commence à inquiéter l’Union Européenne qui ne voit pas d’un très bon oeil Nicosie redevenir un paradis fiscal pour Moscou.
 
En Grèce, l'opération lancée depuis 2014 donne juste aux investisseurs potentiels un permis de séjour valable cinq ans pour un minimum de 250 000 € investis par des sociétés étrangères non européennes, et ce uniquement pour des achats immobiliers. 
Selon les dernières statistiques grecques, depuis 2014 et à fin janvier 2017, 1 573 permis de séjours ont été octroyés à des investisseurs non européens dont 664 Chinois, 348 Russes, 77 Égyptiens, 73 Libanais et 67 Ukrainiens. Si l’on compte les familles des intéressés, ceci porte à 809 les passeports octroyés au total.















Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
Newsletter



Enquêtes




Actus par pays

Voir en plein écran








Le Guide de l'économie

Facebook

   Nos partenaires





À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info