Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Changement d’actionnariat en vue pour Méditel


Grandes manœuvres autour de Méditel, second opérateur de téléphonie mobile au Maroc. Ses principaux actionnaires Portugal Telecom et l’Espagnol Telefonica voudraient se retirer. D’ores et déjà, l’Egyptien Orascom et l’Emirati Etisalat se positionnent.



Portugal Telecom et Telefonica principaux actionnaires de Méditel seraient sur le départ (DR)
Portugal Telecom et Telefonica principaux actionnaires de Méditel seraient sur le départ (DR)
MAROC. Après Portugal Telecom, l’Espagnol Telefonica serait prêt à se retirer de l’opérateur marocain de télécommunications Méditel, rapporte le site Bloomberg.com, dans son édition du 19 mai.

Telefonica et Portugal Telecom détiennent chacun 32% du capital de Méditel.

Portugal Telecom, qui aurait mandaté Morgan Stanley pour trouver un repreneur, souhaite concentrer ses activités sur le Portugal, le Brésil et l’Afrique sub-saharienne.

De son côté, Orascom Telecom (OTH), l’un des plus gros opérateurs au Moyen Orient, dirigé par l’Egyptien Naguib Sawiris, a fait savoir qu’il était intéressé pour acquérir les parts détenues par Portugal Telecom ou Telefonica. Outre l’Egypte, OTH opère en Algérie, en Tunisie, en Namibie, au Burundi, au Zimbabwe, en République centrafricaine, au Pakistan, au Bangladesh et en Corée du Nord.

Emirates Telecommunications Corp (Etisalat), plus importante compagnie de télécommunications aux Emirats arabes unis, est également sur les rangs. Etisalat est présente aux EAU, en Egypte, en Arabie Saoudite, au Nigeria, en Afrique de l’Ouest et en Indonésie.

Méditel, second dans la téléphonie mobile

Au Maroc, Méditel est second dans la téléphonie mobile avec 35,57% des parts de marché, derrière Maroc Telecom. Il est en revanche quasiment absent de la téléphonie fixe. Sur le créneau de l’Internet, l’opérateur est en troisième position avec 7,5% des parts de marché.

En 2008, Méditel a enregistré un chiffre d’affaires de 5,2 Mds de dirhams (environ 466 M€), en progression de 5%. Une croissance qui s’explique par le bon comportement du segment prépayé, conjuguée à la progression de l’Internet 3G.

Sur la période 2008-2010, l’opérateur marocain prévoit 4,2 Mds de dirhams d’investissement.
Objectifs : étendre son réseau GSM aux zones blanches, aux nouvelles zones touristiques et au monde rural, poursuivre le déploiement de la technologie 3G et accroitre le réseau commercial et les offres à destination des entreprises.

Un programme qui pourrait être remis en cause avec la crise et le retrait de ses deux actionnaires principaux.

Lire aussi: Wana cède 31% de son capital à un consortium koweïtien
Wana décroche la 3e licence mobile de 2e génération
Chiffre d'affaires en hausse de 7,2% pour Maroc Telecom


Christelle Marot, à CASABLANCA


Mercredi 20 Mai 2009



Lu 2995 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >
Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







RÉflexions

Réflexion

L'égalité dans le partage successoral, qu'est-ce qui gêne les musulmans ?


avis d'expert

Razika Adnani Philosophe et écrivaine. Associée au groupe d'analyse de JFC Conseil

 









Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA