Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Carles Puigdemont arrêté, la rue catalane gronde




Carles Puigdemont a fini sa cavale en Allemagne (photo : Junt per Catanunya)
Carles Puigdemont a fini sa cavale en Allemagne (photo : Junt per Catanunya)
ESPAGNE. L'ancien président destitué de la région de Catalogne, Carles Puigdemont a été arrêté, dimanche 25 mars 2018, à la frontière entre le Danemark et l'Allemagne. Un juge allemand du parquet du Land de Schleswig-Holstein (nord du pays) devrait l'entendre lundi 26 mars 2018 et décider de son placement en détention ou non puis d'un éventuel transfert en Espagne. Carles Puigdemont venait de Finlande après une rencontre avec des parlementaires et une participation à un séminaire à l'université d'Helsinki. Menacé d'une arrestation sur place, il avait repris la route vers Bruxelles.

Les autorités espagnoles ont émis un mandat d'arrêt européen contre l'homme accusé de sédition après avoir prononcé l'indépendance de la Catalogne le 27 octobre 2017. Pour éviter la prison, il risque trente ans d'enfermement, Carles Puigdemont et cinq de ses ministres s'étaient enfuis en Belgique où ils se trouvent toujours en exil. Ce mandat avait été retiré en décembre 2017 puis un second avait été lancé deux jours avant son arrestation pour "rébellion". Cinq indépendantistes, dont Jordi Turull, candidat à la présidence de la Generalitat, ont été placés, vendredi 23 mars 2018 par la Cour suprême espagnole, en détention préventive.

Violents heurts en Catalogne

Son arrestation en Allemagne a été dénoncée, dimanche 25 mars 2018, par quelque 55 000 manifestants à Barcelone et dans d'autres villes catalanes (notamment à Lleida, Gérone et Tarragone). Des heurts se sont déroulés entre les partisans de Carles Puigdemont et les forces de police causant près de quatre-vingt dix blessés. Selon l'avocat de l'ancien président de l'exécutif catalan, "l'Espagne glisse vers la dictature. Il n'y a plus de démocratie puisque ceux qui ont été élus sont emprisonnés. "

La Catalogne se trouve toujours sous tutelle de Madrid depuis le 27 octobre 2017 alors que les indépendantistes ont encore gagné les élections régionales le 21 décembre 2017 mais le nouveau président du Parlement Roger Torrent, issu de leurs rangs, ne réussit toujours pas à investir un nouveau président pour l'exécutif de la région (Generalitat) à cause de détentions ou d'exils des candidats potentiels. Le Parlement a jusqu'au 22 mai 2018 pour en désigner un sous peine de voir le gouvernement espagnol convoquer un nouveau scrutin.




Lundi 26 Mars 2018



Lu 1591 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Lundi 18 Juin 2018 - 15:49 Nouvelles augmentations massives en Égypte


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







RÉflexions

Réflexion

Marseille, future «perle» sur une «Route de la soie» ?


avis d'expert

Jean Fouqoire, urbaniste (e.r.), associé au groupe d'analyse de JFC Conseil

 









Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA

















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








Les articles écrits en anglais

  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
EMNES         Medener
 
Femise      Euromediterranee
 
Ipemed  APIM