Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


CFG Group optimiste sur la reprise de la bourse de Casablanca


La banque d’investissement CFG Group parie sur un rebond de la bourse de Casablanca dans les prochains mois. Pour 2012, la hausse de marché devrait être comprise entre 5 et 10%.


            Partager Partager

Younes Benjelloun, administrateur de CFG Group (photo Christelle Marot)
Younes Benjelloun, administrateur de CFG Group (photo Christelle Marot)
MAROC. En crise depuis 2008, la bourse de Casablanca  va-t-elle repartir à la hausse ? Younes Benjelloun, administrateur associé de CFG Group, y croit : « les fondamentaux sont bons. Nous sommes probablement à la veille de la fin du cycle baissier démarré en 2008. »

Pour 2012, CFG Group  prévoit une hausse du marché boursier comprise entre 5 et 10%, une progression de la masse bénéficiaire de 11% et des volumes de 15 à 20%.

La banque d’investissement souligne la résilience de l’économie marocaine avec un taux de croissance estimé à 4,8% en 2011 et considère que le taux d’endettement public est demeuré à des « niveaux raisonnables », 53% du PIB en 2011 et 57% estimé en 2012.

La croissance de la masse bénéficiaire (somme des bénéfices cumulés des sociétés cotées) est estimée à 4% en 2011 (10% entre 2008 et 2010). Depuis 2004, les sociétés cotées ont triplé la masse de leur bénéfice.

« C’est archifaux de penser que l’évolution de la bourse de Casablanca est irrationnelle, qu’il y aurait des délits d’initiés…Depuis quinze ans, 76% de la performance globale du marché s’explique par la croissance des bénéfices des sociétés ! », lance le responsable de CFG Group.

Parmi les secteurs les plus dynamiques : l’immobilier, les banques et les mines. La part du groupe Maroc Télécom qui faisait près du tiers de la performance du marché il y a encore quelques années se réduit, elle, progressivement, à des « niveaux plus équilibrés et c’est une bonne chose ».

Une bourse tournée vers le marché intérieur

La crise en Europe ne devrait pas avoir beaucoup d’incidence sur l’activité boursière.

« Les sociétés cotées à la bourse de Casablanca sont tournées vers le marché intérieur, qui est le moteur principal de l’économie marocaine aujourd’hui. Il y a très peu d’entreprises exportatrices. D’où un impact limité », explique Younes Benjelloun.

Entre le second semestre 2008 et la fin 2011, la place de Casablanca a perdu 22%. Un choc après une période faste où le marché avait connu une hausse de 312% depuis 2003 ! Le ratio de liquidité est passé, lui, de 28% en 2007 à 10% en 2011.

Sur la place, 90% des investisseurs sont des institutionnels (assurances, caisses de retraite...). 15% des volumes sont entre les mains d’investisseurs étrangers.

Pour CFG Group, le marché marocain, en apparence plus « cher » que d’autres pays émergents comme la Tunisie, la Turquie ou l’Afrique du Sud, présente un profil plus défensif et à plus haut rendement. En 2011, le rendement des dividendes est estimé à 3,9% au Maroc, contre 3,1% en Afrique du Sud, 2,8% en Turquie et 2% en Tunisie, selon la banque.

Mardi 7 Février 2012

Lu 4194 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.






Actus par pays

Voir en plein écran




Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube
Newsletter


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.