Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


            Partager Partager

Blocus des ports portugais et de deux raffineries à l’appel de la CGTP




La Raffinerie Galp à Sines (photo Marie-Line Darcy)
La Raffinerie Galp à Sines (photo Marie-Line Darcy)
PORTUGAL. Les syndicats du secteur portuaire affiliés à la CGTP- Confédération Générale des Travailleurs- ont entamé une semaine de grève qui prendra fin lundi 24 septembre 2012. Trois catégories de travailleurs vont successivement débrayer : les pilotes maritimes, les dockers et enfin le personnel administratif.

Les ports y compris des archipels de Madère et des Açores sont paralysés, mais les autorités maritimes minimisent l’impact du mouvement, les armateurs ayant anticipé la grève et dérouté les navires vers l’Espagne.

La CGTP dénonce « un simulacre d’accord » passé entre le gouvernement et des syndicats affiliés à l’ UGT- L’union Générale des Travailleurs - mais qui ne représentent que 20 % de l’ensemble du personnel portuaire.  L’accord prévoit une modification de la législation du travail afin de préparer la restructuration du secteur portuaire. Les travailleurs craignent la privatisation et une précarisation des emplois.

Le secteur du pétrole et du gaz est lui aussi en grève. Les travailleurs ont entamé un débrayage de deux jours, qui conduit à l’arrêt des deux grandes raffineries du pays appartenant au groupe Galp Energia: Matosinhos (nord) et Sines (sud).

Le syndicat Fiequimetal annonce une adhésion de 90 % des 4 000 travailleurs à la grève. La direction de la société qui conteste ce chiffre reconnaît toutefois une forte mobilisation « en raison de la dégradation du climat social » observé dans le pays.

Samedi 15 septembre 2012, une quarantaine de manifestations dans tout le Portugal ont rassemblé près d’un million de personnes, soit 10 % de la population totale.

Le conflit dans le secteur pétrolier porte sur la réforme du Code du travail, en vigueur depuis le 1er août 2012, et qui, entre autres mesures, réduit la valeur des heures supplémentaires et diminue le pouvoir des conventions collectives.

L’entreprise Galp Energia n’a pas communiqué les stocks de combustible disponibles, mais le syndicat annonce des perturbations d’approvisionnement d’essence à l’issue du troisième jour du mouvement mercredi 19 septembre 2012.

Mercredi 19 Septembre 2012

Lu 1161 fois




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 1 Décembre 2021 - 12:35 La Méditerranée confrontée à l'inflation


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.



grand angle

DES TALENTS AU SERVICE D'UNE NOUVELLE ÉCONOMIE


Les IDE de plus en plus sensibles aux ODD


Grand angle






Actus par pays

Voir en plein écran




Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube
Newsletter



Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA




Guide de l'économie 2021



À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.