Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Blocage de l’accès Nord du port de Marseille



            Partager Partager

Après avoir confié le Girolata (notre photo) à UNM il y a plus d'un an, la Méridionale a choisi de faire réparer le Scandola à Marseille. (Photo N.B.C)
Après avoir confié le Girolata (notre photo) à UNM il y a plus d'un an, la Méridionale a choisi de faire réparer le Scandola à Marseille. (Photo N.B.C)
FRANCE. Les ex salariés du chantier de réparation navale UNM ont bloqué l’accès Nord du port de Marseille le jeudi  19 novembre 2009 dans la soirée. L’action, engagée par une cinquantaine de personnes, s’est poursuivie le lendemain dès 6h entraînant de grosses difficultés de circulation aux abords du port.  

« Depuis 266 jours,  les salariés sont sur le site et souffrent de l’attente. Nous souhaitons savoir combien le port a reçu d’offres de reprises  des formes et nous attendons la réponse de la Préfecture quant à notre demande de prolongation de la Convention de reclassement personnalisée », a indiqué le 20 novembre Patrick Castello, secrétaire général CGT de la réparation navale à Marseille.  Interrogé sur la suite du mouvement, il ne s’est pas prononcé.

L’appel d’offres lancé par le GPMM, pour la gestion des formes 8 et 9, est clôt depuis le 30 octobre.  Les formes de radoub, désespérément vides depuis de long mois, ont accueilli le 13 novembre le Scandola qui menaçait de partir en Italie pour son arrêt technique.

Finalement, au terme d’un accord sous l’égide de la Préfecture entre ex salariés d’UNM et sous-traitants, le cargo-mixte Scandola restera jusqu’au 5 décembre pour son arrêt technique. La  Méridionale, maître d’œuvre du chantier, a confié les travaux à 14 entreprises  sous-traitantes marseillaises.

Lire aussi : DCNS ne reprendra pas la reparation navale marseillaise
                   : Le Corse libéré par la CGT
                   : UNM a été liquidée, le port de Marseille est fermé

Vendredi 20 Novembre 2009

Lu 1839 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.





RÉFLEXION

"Algérie, mon amour" soulève des questions qu’il est nécessaire de creuser

Razika Adnani, philosophe et spécialiste des questions liées à l'islam, membre du Conseil d'orientation de la fondation de l'Islam de France, du Conseil scientifique du CEFR et du groupe d'analyse JFC Conseil
Grand angle

Après la pandémie : vers des villes et territoires résilients en Méditerranée, ou le refus de l'aveuglement

L'Ambassadeur Bernard Valero, directeur général de l'Agence des villes et territoires méditerranéens durables (Avitem)




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.