Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info






Bhoutan en emporte le vent

ARTICLE publié un 1er AVRIL


L’État du Bhoutan veut développer sur son sol un parc de 10 000 éoliennes en s'appuyant uniquement sur des entreprises méditerranéennes - aixoises, oranaise et italienne - pour la conception et la fourniture des éléments nécessaires à leur implantation prévue en 2022 dans ce pays.


            Partager Partager


La base de Mers El-Kébir, près d'Oran, va construire une usine pour fabriquer les pales (photo : F.Dubessy)
La base de Mers El-Kébir, près d'Oran, va construire une usine pour fabriquer les pales (photo : F.Dubessy)
BHOUTAN / MEDITERRANEE. L'État du Bhoutan veut développer sur son sol un parc de 10 000 éoliennes d'ici 2022. Un projet faramineux voulu par le roi Jigme Khesar Namgyel, qui a paraphé, lundi 1er avril 2019 à Thimphou la capitale, le décret lançant les travaux.

Soucieux de rattraper rapidement son retard sur le Plan Climat, mais aussi d'améliorer son BNB (Bonheur national brut), le souverain du pays du dragon a d'ailleurs décidé de lancer un plan quinquennal "énergies renouvelables" en quatre ans. Il est doté d'une enveloppe de 196 409 milliards de ngultrum (2,5 mrds€), abondée grâce à des prêts consentis par la Banque européenne d'investissement (BEI) et la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) ainsi que par des fonds privés indiens. L'implantation de 10 000 éoliennes s'effectuera aux abords des dix-huit kilomètres de la future voie ferrée principale (financée par l'Indian Railways), dont le tracé a été approuvé par le roi en décembre 2009. Les premiers chantiers de préparation du terrain pour accueillir les éoliennes seront confiés à la compagnie nationale du chemin de fer (la Bhoutan Trains).

Mers El-Kebir gagne la bataille des pales

Ne disposant d'aucune expertise en matière d'éoliennes, ce pays d'Asie du Sud de 800 000 habitants a choisi de se tourner vers plusieurs entreprises méditerranéennes. Les deux rives vont donc largement participer à ce vaste programme.

La construction des mâts des éoliennes sera confiée au Français Porté-Pale (15 M€ de chiffre d'affaires en 2018 et 164 salariés), une société de Ventabren, près d'Aix-en-Provence. Face à ce marché représentant quinze fois son chiffre d'affaires, Jean Porté, Pdg de l'entreprise éponyme, indique qu'il va devoir "embaucher quelque deux cent personnes avant le bout d'an (NDLR : D'ici à la fin de l'année)". Selon nos informations, Porté-Pale va se reposer pour ce recrutement d'ampleur sur une entreprise d'insertion locale spécialisée dans les énergies renouvelables. Air Aix a, en effet, obtenu le contrat de formation de ces futurs ouvriers spécialisés.

Les pales des éoliennes seront, elles, fabriquées dans la ville algérienne d'Oran. Une co-entreprise, la Oran-Bhoutan, - dont l'Etat asiatique sera actionnaire à 49% et le gouvernorat d'Oran à 51% comme l'exige la loi localement - sera chargée d'installer une usine dans l'ancienne base navale de Mers El-Kébir, située à sept kilomètres de la seconde ville algérienne.

Des éoliennes pour souhaiter bon vent aux touristes

Le rotor des aérogénérateurs se trouverait lui déjà en conception dans les usines Ferrari à Modène en Italie. Le roi du Bhoutan désirant "une puissance performante pour plus d'efficacité énergétique". D'autant plus que la production d'électricité ne sera pas la seule fonction de ces éoliennes. L'air brassé en permanence pourrait limiter les effets de la mousson sur les champs situés proches des rails (en asséchant les épis de blé par exemple pour amoindrir les risques de moisissure), tout en rafraichissant la température. Ceci permettrait ainsi, non pas de développer le tourisme puisque le Bhoutan reste un fervent adepte de la protection de l'environnement incompatible avec une activité de masse, mais d'assurer des températures plus agréables aux riches visiteurs estivaux.

Une partie de la production électrique sera revendue en Inde, déjà fournie en électricité d'origine hydraulique par le Bhoutan.

Interrogés par econostrum.info, les mairies françaises concernées tout comme le gouvernorat d'Oran affirment ne pas encore avoir eu vent de cette information, tout en nous soufflant à l'oreille se féliciter des efforts faits par leurs services pour attirer ces investissements du Bhoutan.


Lundi 1 Avril 2019

Lu 1162 fois




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 26 Juin 2019 - 10:34 Le Maroc relance l'appel d'offres Noor Midelt II


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube



Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA




LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 10,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE











À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.