Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée



Best-Med préconise une industrie touristique durable en Méditerranée


Selon une étude publiée par l'initiative Best-Med et réalisée par la Chambre de commerce de Cagliari, l'industrie hôtelière en Egypte, au Maroc et en Tunisie offrent des opportunités d'investissements en matière de développement durable.


            Partager Partager

La Tunisie s'engage dans une rénovation de son parc touristique (photo F.Dubessy)
La Tunisie s'engage dans une rénovation de son parc touristique (photo F.Dubessy)
MEDITERRRANEE.  L'initiative Best-Med (Business Eco-Sustainable tourism in the mediterranean area), publie une étude sur les  "Produits, services et technologies éco-durables dans le secteur touristique hôtelier de la région Med." Une enquête riche d'enseignements sur les opportunités d'investissements dans cet espace qui accueille le tiers des touristes mondiaux.

Conduite par le Centro Servizi Promozionali per le Imprese de l'Agence spéciale de la Chambre de Commerce de Cagliari dans le cadre du programme Invest in Med , elle "analyse le marché (demande et offre) des produits, services et technologies éco-durables (dispositifs d'épuration des eaux, technologies pour l'efficacité énergétique et hydrique, services pour l'Ecolabel, énergies renouvelables) dans le secteur touristique hôtelier des pays de la rive sud de la Méditerranée (Egypte, Maroc, Tunisie), et le potentiel de développement de la demande dans ses pays."

Selon les conclusions de cette étude, les opportunités d'investissements se concentrent sur trois principaux secteurs : le marché des énergies renouvelables, celui de la rénovation immobilière et le traitement des eaux et des déchets. "Parmi ses secteurs économiques identifiés, celui de l'énergie se présente comme le plus prometteur dans les trois pays " estiment les rédacteurs de l'étude. Le développement de la production d'énergies renouvelables figure au premier plan avec les programmes de rénovation des bâtiments pour assurer une meilleure efficacité énergétique.

Trois pays, des opportunités différentes

L'Egypte s'appuyant surtout sur un tourisme culturel, elle attire des touristes exigeant du point de vue de la qualité environementale et les professionnels du secteur sont donc plus enclins aux investissements verts. D'autant plus que plusieurs mesures gouvernementales ont été prises pour soutenir notamment les certifications.

L'étude pointe cependant le fait que ce pays "offre un patrimoine hôtelier qui nécessite des travaux de mise à niveau énergétique (notamment pour les bâtiments de la première vague touristique."

Entré plus récemment dans le tourisme de masse et donc disposant d'un parc hôtelier plus récent, le Maroc connaît moins ces problèmes d'efficacité énergétique. Les opportunités sont plutôt à rechercher du côté des technologies éco-durables. Le gouvernement marocain a signé plusieurs conventions avec les opérateurs nationaux et étrangers pour des investissements cumulés de 2,33 milliards de Dirhams (208 M€) sur la Plage blanche, Essaouira, Tanger et Marrakech principalement.

La Tunisie connaît un tourisme de masse depuis plus de trente ans et le gouvernement s'engage dans une remise à niveau de l'hébergement touristique (programme PMNH). Un nouveau cadre réglementaire et des outils d'incitation facilitent la rénovation thermique et la diffusion des équipements solaires et photovoltaïques.

Voir l'étude complète de Best-Med


Vendredi 8 Juillet 2011

Lu 3558 fois





1.Posté par loulou le 11/07/2011 08:16
Je viens de lire l'étude.
Et suis très étonné de ses partis pris et légèreté. Qu'on ne parle pas de la gestion de l'eau dans les infrastructures hôtelières ni des systèmes de production alimentaire me gène beaucoup. Laisser croire que la durabilité est liée à la production énergétique est scandaleux !! Même si on se concentre sur l'efficacité énergétique et la production d'énergie renouvelable !
On oublie la question essentielle : comment les touristes vont venir dans les prochaines années dans ces pays ?

Encore une étude qui ne sert à rien, sauf à prendre de mauvaises décisions d'investissement !!


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







RÉFLEXIONS

Les territoires ont un rôle à jouer dans la lutte contre le changement climatique : Région SUD et opportunités de coopération sur le plan EU-Med

Constantin Tsakas, délégué général de l'Institut de la Méditerranée, secrétaire général du Femise
Grand angle


LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 19,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA

Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss