Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Bernard Valéro : "Il existe des cercles vertueux à tracer entre le Nord et le Sud sur les questions d'alimentation durable et d'économie circulaire."


Dans le cadre du Dialogue 5+5* Aménagement et Cohésions des territoires, l'Agence nationale française pour la Cohésion des territoires (ANCT), la Direction française interministérielle de la Méditerranée (DIMED) proposent à Marseille les 17 et 18 février 2020 un séminaire de production des connaissances "Relation entre zones côtières et territoires de l'intérieur de la Méditerranée de l'Ouest, à partir de l'exemple de l'alimentation durable et de l'économie circulaire". La réunion est organisée avec la collaboration de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur et l'Agence des villes et territoires méditerranéens durables (Avitem) dont le directeur, l'Ambassadeur Bernard Valéro, précise, en exclusivité pour econostrum.info, l'apport de ce séminaire.


            Partager Partager

Pour Bernard Valéro, les Méditerranéens, du Sud comme du Nord, sont confrontés aux mêms problématiques (photo : F.Dubessy)
Pour Bernard Valéro, les Méditerranéens, du Sud comme du Nord, sont confrontés aux mêms problématiques (photo : F.Dubessy)
econostrum.info : Pourquoi un tel séminaire sur les zones côtières et leur relation entre les territoires de l'intérieur ?

Bernard Valéro : Il est organisé dans le prolongement des deux initiatives prises à Montpellier en avril 2019. La première était celle d'introduire la dimension urbaine et territoriale dans l'espace de coopération 5+5 et la seconde d'accoler à cette décision une réunion de représentants des collectivités territoriales de chacun des dix pays membres de ce Dialogue. Nous recommençons cet exercice ici à Marseille en allant plus loin dans le travail collectif qui a été instauré à Montpellier, en travaillant sur deux thématiques : Les relations entre métropoles et leur hinterland ainsi que les relations entre le territoire urbain et le territoire portuaire. Nous sommes sur un champs d'étude, de projets, sur lesquels tous les Méditerranéens se retrouvent, car nous partageons ces problématiques.

N'existe-t-il pas de spécificités en la matière entre rive Nord et rive Sud ?

B.V. : Non, nous retrouvons beaucoup de points communs sur ces problématiques : l'accroissement démographique, l'accroissement de l'urbanisation, l'élargissement de l'empreinte des territoires urbains, les mêmes thématiques de liaisons entre les grandes métropoles et les arrières-pays. Derrière tout cela, un autre point commun crucial, une véritable mutation, la dégradation environnementale et le réchauffement climatique. Nous sommes sur ce sujet tous confrontés aux mêmes problèmes, et donc l'une des solutions pour nous mettre en capacité de résilience par rapport à cela, c'est d'améliorer la construction, si je puis dire, des territoires urbains. C'est là que vivent les Méditerranéens et donc là que se présentent les problèmes les plus importants que ce soit en matière d'urbanisme, de gestion des déchets, d'approvisionnement en eau, d'alimentation etc...

Là-dessus, sur cette initiative prise dans ce cadre là, et que nous poursuivons ici à Marseille, vient s'ajouter, pour enrichir le processus, certains des projets sélectionnés par le Sommet des deux Rives à Marseille en juin 2019. Plusieurs sont sur la table. Ils visent à améliorer l'économie circulaire en milieu urbain, les capacités d'alimentation de ces milieux et tout ça dans le respect de l'environnement et dans la lutte contre le réchauffement climatique. Ici, sur la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, nous avons un projet emblématique porté par Patricia Ricard, "13 Océan", qui consiste à développer de l'aquaculture urbaine avec des circuits courts à la fois d'approvisionnement et de distribution. C'est un projet qui peut être disséminer tout autour de la Méditerranée, et que peuvent, en particulier, s'approprier les pays du 5+5.

Le séminaire de production de connaissances à Marseille se trouve à la conjonction de deux autres processus (photo : F.Dubessy)
Le séminaire de production de connaissances à Marseille se trouve à la conjonction de deux autres processus (photo : F.Dubessy)
Comment s'inscrit cette réunion entre celle de Montpellier et le Sommet des deux Rives à Marseille ?

B.V.: Nous sommes sur Marseille aujourd'hui à la conjonction de deux processus. Celui entamé l'an dernier à Montpellier sur les territoires et les villes comme thèmes de coopération dans l'espace 5+5 et celui du Sommet des deux Rives avec les projets qui en sont sortis.  Et là, nous arrivons à un point d'équilibre, de rencontre entre ces deux processus. Ceci fait que la collaboration entre les pays du 5+5 peut véritablement désormais porter sur des projets tout à fait concrets ?

Lors de ce séminaire, plusieurs projets ont été évoqués. Voyez-vous des convergences émerger ?

B.V.
: Bien entendu ! Et à commencer par les convergences au niveau des méthodes, des innovations, des uns et des autres. Mais, il doit y avoir également convergence entre les échanges d'expériences. Par exemple, aujourd'hui, nous avons parlé de ce qui se fait dans la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, et à Marseille en particulier, comme dans certaines villes italiennes ou tunisiennes. Il existe des cercles vertueux à tracer entre les partenaires du Nord et du Sud sur ces questions là.

Enfin, nous avons besoin d'aller plus loin dans ces expérimentations, ces innovations, précisément pour les disséminer tout autour de l'espace méditerranéen de manière à ce que nous soyons tous davantage en capacité de faire face au réchauffement climatique et à la dégradation générale de l'environnement. N'oublions pas que nous avons le triste privilège de vivre dans l'une des régions du monde les plus dégradées sur le plan environnemental et les plus vulnérables sur celui du réchauffement climatique. Il est grand temps - et c'est tout à l'honneur des acteurs français, de réagir, de lancer de nouvelles voies de coopération - de sonner la mobilisation générale des territoires, des collectivités territoriales, des Etats, sur ces questions essentielles.

Rendez-vous à Tunis

Bernard Valéro : "Il existe des cercles vertueux à tracer entre le Nord et le Sud sur les questions d'alimentation durable et d'économie circulaire."
Que vont devenir les résultats des discussions de ce séminaire de production de connaissances et quels sont les prochains rendez-vous ?

B.V. : Le prochain rendez-vous sera au mois de juin 2020 à Tunis, car les Tunisiens vont prendre le relai de la France pour la présidence de cette coopération urbaine et territoriale dans l'espace 5+5. Puis viendra le prochain Sommet des deux Rives qui devrait en principe se dérouler en Mauritanie, à Nouakchott (NDLR : Aucune date n'est encore fixée). La décision se trouve entre les mains de l'Etat mauritanien). Tous nos travaux visent donc précisément à pousser ces nouvelles dynamiques de coopération sur ces questions là le plus loin possible pour avoir des dossiers très concrets à mettre sur la table lors de ces deux évènements .

* Né en 1990, et donc plus ancien cadre de la relation entre les pays méditerranéens, le Dialogue 5 + 5 réunit dix pays de la Méditerranée : cinq du Nord (Espagne, France, Italie, Malte, Portugal) et cinq du Sud (Algérie, Libye, Maroc, Mauritanie, Tunisie). Le groupe Aménagement et Cohésions des territoires a été lancé en avril 2019.

Propos recueillis par Frédéric Dubessy
Lundi 17 Février 2020

Lu 1393 fois




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube



Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA


agenda

Recherche personnalisée

Soumettre un événement

À cause de la pandémie du Covid-19
et des différentes restrictions
de circulation, de confinement et de fermeture des lieux publics dans les pays méditerranéens, nous suspendons jusqu'à nouvel ordre la publication
de notre agenda







À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.