Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info


         Partager Partager

Benjamin Netanyahu poursuit sa tournée en Europe pour défendre "sa" capitale Jérusalem


Rédigé par , le Lundi 11 Décembre 2017 - Lu 2348 fois


Benjamin Netanyahu vient parler aux Européens du statut de Jérusalem (photo : Ministère américain de la Défense)
Benjamin Netanyahu vient parler aux Européens du statut de Jérusalem (photo : Ministère américain de la Défense)
ISRAËL / UNION EUROPÉENNE. La tension était palpable lors de la conférence de presse donnée par Emmanuel Macron et Benjamin Netanyahu dimanche 10 décembre 2017 à l'Elysée à quelques jours de la reconnaissance par Donald Trump de Jérusalem comme capitale d'Israël. Le président français - qui avait participé au concert des réprobations après cette annonce - demande au premier ministre israélien "des gestes courageux envers les Palestiniens pour sortir de l'impasse." Il indique également que "la paix dépend de la capacité des dirigeants israéliens et palestiniens à la faire." En réponse, Benjamin Netanyahu a lancé que "la paix pourra progresser si les Palestiniens reconnaissent la réalité de Jérusalem comme capitale d'Israël."
 
Le premier ministre israélien poursuit sa tournée et rencontre, lundi 11 décembre 2017, les vingt-huit ministres des Affaires étrangères de l'Union européenne à Bruxelles. L'atmosphère risque d'être aussi lourde qu'à Paris car il tiendra bien entendu le même discours que la veille sur Jérusalem. Face à Federica Mogherini, Haute représentante de l'UE pour les Affaires étrangères, le leader israélien a plaidé : "ce qu'a fait le président Trump traduit carrément les faits. La paix est fondée sur la réalité, sur la reconnaissance de la réalité... Je pense qu'il faut voir ce qui est présenté et si on peut faire avancer la paix." L'UE prône elle une Jérusalem capitale des deux Etats : Israël et la Palestine. "En tant que partenaires et amis d'Israël, nous pensons qu'il est dans les intérêts sécuritaires d'Israël de trouver une solution durable et globale", soulignait la cheffe de la diplomatie européenne évoquant le conflit israélo-palestinien.

Avant ce voyage, Benjamin Netanyahu parlait d'"hyprocrisie" de l'Europe après sa condamnation de la décision du président américain de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël. "On condamne la déclaration du président Trump, mais pas les tirs de roquettes sur Israël" avait-il déclaré.

Une phrase qu'Emmanuel Macron lui avait bien retenu en condamnant "toutes les formes d'attaques contre Israël ces derniers jours" et affirmant soutenir Israël dans son combat diplomatique pour éviter la main-mise de l'Iran sur la région (Syrie et Liban) et notamment son implantation militaire. Il a d'ailleurs bénéficié, finalement, d'un compliment de Benjamin Netanyahu, "les anciens présidents français ont reconnu le danger présent, mais n'ont pas agi avec le même courage et la même audace que Macron, et c'est très important."















Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
Newsletter



Enquêtes




Actus par pays

Voir en plein écran








Le Guide de l'économie

Facebook

   Nos partenaires





À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info