Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info


         Partager Partager

Au dixième jour de grève, l’avenir des salariés de l’ex SNCM toujours en suspens


Rédigé par , le Lundi 30 Novembre 2015 - Lu 5751 fois


Les salariés de l’ex-SNCM ont bloqué lundi 30 novembre 2015 vers 15 heures, les Girolata et Kallisté. Le 26 novembre au soir, ils avaient également bloqué l’accès au Girolata durant trois heures (Photo : NBC).
Les salariés de l’ex-SNCM ont bloqué lundi 30 novembre 2015 vers 15 heures, les Girolata et Kallisté. Le 26 novembre au soir, ils avaient également bloqué l’accès au Girolata durant trois heures (Photo : NBC).
FRANCE. Les salariés de l’ex-SNCM ont voté lundi 30 novembre 2015 au matin la reconduction du mouvement de grève entamé dix jours plus tôt. Alors que se tenait un comité d'entreprise de la SNCM en début d'après-midi, des salariés ont bloqué les accès aux Girolata et Kallisté, deux cargo-mixtes de la Méridionale.
Le courrier adressé par Bruxelles à la France durant le week-end, censé exonérer Patrick Rocca du remboursement de 440 M€ d'aides d'Etat, n'a visiblement pas apaisé les tensions. « (…) L’analyse de mes services dans la lettre adressée à M. Rocca le 24 septembre 2015, définissant les conditions permettant de constater une discontinuité économique entre la SNCM et le repreneur des actifs en cause demeure valable », écrit Margrethe Vestager, commissaire européenne à la concurrence, dans une lettre adressée le 27 novembre 2015 au secrétaire d’Etat aux transports, Alain Vidalies.

Pour la CGT de la SNCM, ce courrier n’a pas de valeur juridique. « Il s’agit d’une lettre de confort mais la décision ne peut être prise que par le collège des commissaires européens », précise Maître Christine Bonnefoi, avocate des salariés de la SNCM.

Il semble désormais que la signature du Plan de sauvegarde de l’Emploi (85 M€) organisant le départ de 583 salariés de l’ex-SNCM soit subordonné à la fin du mouvement de grève entamé le 20 novembre 2015, le jour de la cession de la SNCM à Patrick Rocca par le tribunal de commerce de Marseille.

Maître Bonnefoi dénonce une opération de « chantage de la part des anciens actionnaires de la SNCM. « Les salariés ont été extrêmement calmes. Faire du chantage au PSE est contraire à la philosophie du droit social français », souligne-t-elle. 















Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
Newsletter



Enquêtes




Actus par pays

Voir en plein écran








Le Guide de l'économie

Facebook

   Nos partenaires





À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info