Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info


         Partager Partager

Au Maroc, les 1 500 employés de Courtaulds Textiles font de la résistance


Rédigé par Christelle Marot, à CASABLANCA, le Mercredi 2 Février 2011 - Lu 3157 fois

Un sit-in de protestation est prévu jeudi 3 février 2011 devant le Parlement de Rabat. Les 1 500 employés de l’entreprise Mornatex à Salé, filiale du groupe Courtaulds Textiles, dénoncent une fermeture abusive.


Entrée de Mornatex (photo Christelle Marot)
Entrée de Mornatex (photo Christelle Marot)
MAROC. Après le départ précipité des dirigeants de Mornatex, filiale du groupe Courtaulds Textiles, les 1 500 employés, dont 80% de femmes, dénoncent une fermeture abusive et réclament le paiement de trois mois d’arriérés de salaires.

A défaut d’un repreneur, les salariés exigent de recevoir des indemnités de licenciement.

La loi marocaine prévoit le versement de deux mois et demi par année d’ancienneté, en cas de licenciement.

« Par ailleurs, tant que l’entreprise n’a pas procédé à une liquidation judiciaire, la relation employeur-employés est maintenue, et donc les trois derniers mois doivent être réglés », assure Saida Ouldaziz, membre de l’ Organisation démocratique du Travail (ODT).

Après avoir organisé une marche de plusieurs kilomètres le 1er février 2011 jusqu’à la wilaya, au terme de laquelle les manifestants ont été reçus par le gouverneur, l’action ne faiblit pas.

Un sit-in est prévu jeudi 3 février 2011 de 11h00 à 13h00 devant le Parlement de Rabat.

Mornatex, l’une des plus grosses entreprises textiles de la région Rabat-Salé, faisait tourner quatre sites de production jusque début novembre 2010. Parmi ses gros clients : Marks and Spencer, ou encore Victoria’s Secret.

Des employés sous le choc

Après avoir envoyé progressivement et discrètement des machines vers le Sri Lanka pendant plusieurs mois en 2010, l’entreprise a subitement annoncé sa cessation d’activité. Le directeur britannique a quitté le Maroc.

Du jour au lendemain, les employés se sont retrouvés sans travail et sans ressources.

« On a été tous très choqués. On ne pensait pas que cette entreprise pouvait fermer comme ça. Beaucoup de gens ont des crédits, il faut payer le loyer, les médicaments, envoyer les enfants à l’école. C’est dramatique », raconte Nabil Meknassi, responsable du service échantillonnage.

Depuis, la résistance s’organise. Les salariés de Mornatex occupent et se relaient dans l’usine jour et nuit, pour empêcher que le stock et le reste des machines soient vidés.

A l’origine, entreprise britannique, Courtaulds Textiles a été racheté en 2000 par l’Américain Sara Lee, avant d’être revendue en 2006 à PD Enterprise LTD, un groupe textile, basé à Hong Kong.

Sur l’axe Casablanca-Rabat, les entreprises du secteur textile ont fortement souffert de la crise et de l’atonie des marchés français, américains et surtout britanniques.





1.Posté par recherche emploi maroc le 03/02/2011 08:33
Intéressant article, merci du partage.













Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
Newsletter



Enquêtes




Actus par pays

Voir en plein écran








Le Guide de l'économie

Facebook

   Nos partenaires





À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info