Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Atento Maroc compte recruter 600 personnes en 2010


MAROC. Historiquement tourné vers le marché espagnol et de plus en plus vers le marché français, Atento Maroc compte recruter 600 personnes en 2010.



Atento est présent au Maroc depuis 2001 (photo Atento)
Atento est présent au Maroc depuis 2001 (photo Atento)
MAROC. Le groupe Atento, filiale de l’opérateur espagnol Telefonica et troisième au niveau mondial pour les métiers des centres d’appels, compte recruter 600 personnes au Maroc en 2010, portant son effectif total dans le pays à plus de 3.000 salariés.

Le nombre de positions devrait passer de 1.650 à 2.000.

« Historiquement, le Maroc a représenté un premier test pour les clients hispanophones tentés par l’externalisation. Aujourd’hui, le gros des activités du groupe Atento se fait en Colombie et au Pérou. Mais au Maroc, les activités outsourcées sont à plus forte valeur ajoutée. Nous gérons le back office d’entreprises par exemple », indique Abdelaziz Boumahdi, directeur d’Atento Maroc.

Entre l’Espagne et le Maroc, le différentiel de coût est estimé à 20%. Il est de 50% entre l’Espagne et des pays comme la Colombie et le Pérou en raison des différences de coûts de la main d’œuvre mais aussi de l’infrastructure technologique.

Infrastructure technologique plus coûteuse

« Les liaisons louées sont plus chères entre le Maroc et l’Espagne, qu’entre l’Espagne et l’Amérique latine. Une ligne spécialisée Séville-Tanger coûte environ 35% plus cher qu’une ligne Madrid-Lima. Telefonica est présent sur le continent sud-américain. Au Maroc, il doit conclure des accords avec les opérateurs télécoms locaux », explique le directeur d’Atento Maroc.

En revanche, en raison du décalage horaire, le turnover est plus important de l’autre côté de l’Atlantique. Le bassin d’emploi hispanophone du nord du Maroc est par ailleurs moins sollicité.

« Les clients qui ont besoin de volume auront tendance à s’installer en Amérique latine. De son côté, le Maroc tend plutôt à accueillir des entreprises avec des activités de niche », précise Abdelaziz Boumahdi.

En 2010, Atento Maroc table sur une croissance de 1 à 3% sur le marché espagnol, qui représente 45% du chiffre d’affaires. Le marché français devrait, lui, croître d’environ 20%.
 Quant au marché marocain, stimulé notamment par les programmes d’e-gouvernement, Atento estime qu'il devrait progresser d'environ 10%.


Christelle Marot, à CASABLANCA


Jeudi 6 Mai 2010



Lu 5464 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >
Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







RÉflexions

Réflexion

L'égalité dans le partage successoral, qu'est-ce qui gêne les musulmans ?


avis d'expert

Razika Adnani Philosophe et écrivaine. Associée au groupe d'analyse de JFC Conseil

 









Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA