Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
         Partager Partager

Après la défection du vice-ministre du Pétrole, Kofi Annan appelle à l'arrêt immédiat de la violence en Syrie


Rédigé par le Vendredi 9 Mars 2012 | Lu 3531 commentaire(s)


Kofi Annan, ancien secrétaire général de l'ONU (UN)
Kofi Annan, ancien secrétaire général de l'ONU (UN)
SYRIE. Suite à la démission du vice-ministre du Pétrole le jeudi 8 mars 2012, Kofi Annan, appelle à l'arrêt immédiat "de la violence et des tueries en Syrie".

Depuis le début du soulèvement, c'est la première fois qu'un responsable gouvernemental rejoint les rangs de l'opposition et somme les autres membres du gouvernement à abandonner "un bateau qui coule", ne souhaitant pas finir sa vie "au service d'un régime criminel".
 
Kofi Annan, envoyé spécial conjoint de la Ligue arabe et des Nations Unies, demandait ainsi au gouvernement en place "l'arrêt immédiat de la violence et des tueries en Syrie".

De plus, le secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, et le secrétaire général de la Ligue des États arabes, Nabil El-Araby, annonçaient, mercredi 7 mars 2012, la nomination de Nasser Al Kidwa comme envoyé spécial conjoint de l'ONU et de la Ligue des États arabes pour la crise syrienne.

Kofi Annan se rendra, samedi 10 mars 2012, dans la capitale syrienne Damas et la responsable des opérations humanitaires de l'ONU, Valérie Amos, arrive vendredi 9 mars 2012 en Turquie afin de rencontrer plusieurs milliers de réfugiés syriens.

Voir aussi : Réunion des membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU et du Maroc sur la question syrienne