Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Après Fos Cavaou, le port de Marseille-Fos construit deux nouveaux terminaux gaziers


Avec Fos Cavaou, Fos Faster et Fos Tonkin, le Grand Port Maritime de Marseille se dote de trois terminaux de grande capacité. Les investissements de GDF-Suez, Vopak, Shell et Total représentent plus de 2 mds€.


            Partager Partager

Marseille se positionne comme le port méthanier du nord de la Méditerranée (photo JCB)
Marseille se positionne comme le port méthanier du nord de la Méditerranée (photo JCB)
FRANCE. Après le terminal méthanier de Fos Cavaou, en service depuis seulement quelques mois, le Grand Port Maritime de Marseille (GPMM) se positionne comme la porte d'entrée européenne du gaz méditerranéen avec deux autres projets d'envergure.


Fos Faster LNG Terminal, joint-venture créée par les groupes Vopak LNG Holding B.V (90%), premier exploitant de terminaux dans le monde et la Société des Pétroles Shell (10%), porte le dossier Fos Faster. D’une capacité de 8 milliards de mètres cubes, l’installation représente un investissement de 800 M€, comprenant la construction d’une jetée et de deux réservoirs de 50 m de haut sur une zone remblayée de 13 hectares. Sa construction débuterait en 2013 pour une mise en service envisagée fin 2016. Fos-sur-Mer a été choisie pour son positionnement au cœur des trafics maritimes entre Afrique du Nord, Moyen-Orient et Europe.

Fos Tonkin reconstruit

Après Fos Cavaou, le port de Marseille-Fos construit deux nouveaux terminaux gaziers
Le second projet, conduit sous la houlette d’Elengy, filiale de GDF Suez, vise à prolonger l’exploitation au-delà de 2014 du terminal méthanier de Fos-Tonkin, construit en 1972. L’investissement s’élève à 430 M€. Il prévoit de bâtir un nouveau réservoir de stockage de gaz naturel liquéfié d’une capacité de 80 000 à 160 000 m3 en remplacement de deux anciens appelés à être démantelés.


Les travaux porteront également sur la construction d'un nouvel appontement. Actuellement, le terminal reçoit principalement du gaz algérien, mais aussi d’Egypte. En cas de décision favorable du maître d’ouvrage en 2011, les travaux commenceraient en 2013 pour une livraison de l’équipement en 2016.

Objectif: 2ème port européen en GNL

Fos Cavaou importe du gaz Egyptien (photo GPMM)
Fos Cavaou importe du gaz Egyptien (photo GPMM)
Ces deux terminaux vont compléter l'offre du GPMM en matière gazière, déjà performante avec le nouveau terminal de Fos Cavaou. Détenu par GDF Suez (70%) et Total (30%), il peut accueillir les plus grand méthaniers en service. Avec trois réservoirs de 110.000 m3 chacun, il a nécessité 600 M€ d'investissements (contre 350 M€ prévus initialement) pour une capacité annuelle de regazéification de 8,25 milliards de mètres cube de gaz naturel, soit l'équivalent d'un sixième de la consommation française en gaz naturel.

Pour l'instant ce terminal ne fonctionne qu'à 20% de ses capacités en raison d'une décision du tribunal administratif de Marseille annulant l'arrêté préfectoral autorisant son exploitation à la suite d'un recours d'une association de défense de l'environnement. GDF Suez et Total doivent déposer un nouveau dossier au cours de l'été 2010. Fos Cavaou fera transiter par le GPMM 4,5 milliards de m3 de gaz naturel liquéfié égyptien, assurant à la France une septième source d’approvisionnement.

Pour faire la navette entre les deux rives de la Méditerranée, GDF Suez a fait construire par les Chantiers de l’Atlantique trois méthaniers de 74.000, 153.500 et 150.000 m3. GDF Suez a parallèlement posé un pipeline d’une trentaine de kilomètres pour raccorder le terminal au réseau. Un investissement de 30 M€. GDF Suez profitera de la capacité de 8,25 milliards de m3 de Fos Cavaou pour traiter des achats spot de gaz, notamment au Qatar.

Avec ces trois terminaux, le GPMM vise rien de moins que la place de numéro deux européen en GNL (gaz naturel liquéfié). Le vieux continent portera d’ici 2025 ses capacités de traitement de GNL de 50 à 200 Gm3/an. 

Jean Christophe Barla et Gérard Tur
Vendredi 18 Juin 2010

Lu 3947 fois




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 11 Mars 2020 - 16:00 Pétrole : l'Algérie sonne le tocsin


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube



Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.