Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

Antoine Lafitte : "l’environnement méditerranéen en open source"




MedICIP doit favoriser le partage de multiples données sur l’environnement physique et humain de Méditerranée. Après un an de préparation, le Plan Bleu ouvre ce « portail des portails » qui vise un meilleur partage de l’information environnementale sur les changements climatiques dans les zones côtières méditerranéennes.


            Partager Partager

Multiples données sur le changement climatique et l'activité humaine des zones côtières, c'est la récolte attendue de MedICIP (photo MN)
Multiples données sur le changement climatique et l'activité humaine des zones côtières, c'est la récolte attendue de MedICIP (photo MN)
Après un an de préparation le projet MedICIP voit le jour. En quoi consiste cet outil de partage d’information?
 
Antoine Lafitte - Avec la Plate-Forme Méditerranéenne Intégrée d’Information sur le Climat nous avons en réalité créé un « portail de portails en ligne », développé par pays et par thèmes, par les acteurs de onze pays, sur l’environnement et les données humaines de la région méditerranéenne.
Ce système ouvert est d’abord un outil à destination de tout utilisateur, afin de mettre les données de chacun à disposition de tous.
 
Quelle en est la finalité ?
 
Nous espérons que le partage maximal de toute donnée concernant le changement climatique et l’activité humaine autour de la Méditerranée pourra influer les politiques nationales ou régionales en faveur du développement durable.
 
L’idée principale est de rendre visible ce qui ne l’était pas. Avec MedICIP, nous mettons la moindre étude portant telle ou telle région à disposition d’organismes et de chercheurs qui travaillent à l’autre bout de la Méditerranée.
 
Certes un décideur marocain ne se verra pas toujours intéressé par l’étude d’un chercheur bosniaque, mais le partage d’expérience profitera forcément à nombre de politiques de développement durable, partout.
 
MedICIP devrait, en particulier, faciliter et améliorer les projets transfrontaliers.

Le géographe Antoine Lafitte travaille depuis 4 ans sur les questions de gestion intégrée des zones côtières et de changement climatique (photo XDR)
Le géographe Antoine Lafitte travaille depuis 4 ans sur les questions de gestion intégrée des zones côtières et de changement climatique (photo XDR)
Quels sont les grands principes de fonctionnement de MedICIP ?
 
Le Plan d’Action pour la Méditerranée (PAM) et le Plan Bleu pour la Méditerranée ont travaillé sur ce projet durant toute l’année 2014. Ils en ont confié tous les aspects techniques au GRID-Genève (Centre d’Information du Programme des Nations Unies pour l’Environnement – PNUE).
 
Le Plan Bleu et le PAM ont consacré l’année 2014 à organiser sessions et stages pour onze pays concernés du pourtour méditerranéen. Ce projet a été largement partagé.
 
Aujourd’hui MedICIP dispose d'un référent dans chacun de ces pays. Nous avons travaillé en open source. Il a fallu communiquer sur les formats de données, afin de rendre possible leur partage. Un énorme travail, en particulier, a été fourni pour proposer au travers des logiciels de Systèmes d’Information Géographique, des formats utilisables par chacun.
 
Les observatoires les mieux conçus ne sont pas toujours durables. Quelles sont les chances de pérennité de MedICIP ?
 
Observons que la demande vient des acteurs des pays concernés. Elle ne vient pas d’en haut. Il faut donc croire que MedICIP a d’abord partagé un besoin exprimé partout et largement.
 
Le GRID-Genève peut animer l’outil durant deux ans. La question budgétaire se pose donc au-delà. Mais elle sera résolue, si les utilisateurs répondent présent.
 
En clair, si ce portail s’avère utile aux multiples utilisateurs, si les évaluations prévues montrent que le partage de données influe sur les décideurs et génère des actions, l’avenir de l’outil ne se posera plus. Il fera partie de l’univers de la gouvernance et de l’adaptation au changement climatique en zone côtière. Bref, la réponse à votre question appartient aux utilisateurs, et au temps… 


Mardi 20 Janvier 2015


Lu 1476 fois




Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 1 Mars 2018 - 15:01 La Méditerranée sous observation







Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube

Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA



RÉFLEXION

La Syrie, symbole du retour triomphant de la Russie au Moyen-Orient...
et après ?

Roland Lombardi, consultant indépendant, associé au groupe d’analyse de JFC Conseil
avis d'expert

LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 19,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE