Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Amnesty International dévoile des "violations du droit humanitaire international" à Idlib en Syrie



            Partager Partager

SYRIE. Selon un rapport d'Amnesty International, des crimes de guerre ont été commis durant la bataille d'Idlib en Syrie. Ce texte de quarante pages de l'Organisation non gouvernementales (ONG) publié lundi 11 mai 2020, documente dix-huit attaques menées du 5 mai 2019 au 25 février 2020 (mais principalement en janvier et février 2020), entâchées de "violations sérieuses du droit humanitaire international (qui) sont équivalentes à des crimes de guerre".

Au rang des accusés figurent le régime de Bachar al-Assad et son allié russe. "La Russie a continué à fournir un soutien militaire inestimable, notamment en menant directement des frappes aériennes illégales et ce soutien facilite les crimes de guerre et les crimes contre l'humanité commis par l'armée syrienne", précise Heba Morayef, directrice régionale d'Amnesty International dans un communiqué.

Amnesty International parle d'exactions dans des centres médicaux et des écoles de cette région située au Nord-Ouest du pays. Elle cite notamment le bombardement par les Russes des abords de l'hôpital Al-Shami à Ariha le 29 janvier 2020 (voir photo) et d'une école d'Idlib le 25 février par le régime syrien avec des armes à sous-munition interdites par le droit international.

Les combats se poursuivent malgré un cessez-le-feu

Le cas de l'hôpital Al-Shami à Ariha est particulièrement documenté (photo : Maxar Technologies/Enab Baladi/Amnesty International))
Le cas de l'hôpital Al-Shami à Ariha est particulièrement documenté (photo : Maxar Technologies/Enab Baladi/Amnesty International))
Parallèlement, l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) a évoqué, dimanche 10 mai 2020, la mort de quarante-huit combattants près d'Idlib lors de combats entre des jihadistes (13 décès) et l'armée régulière syrienne (35 décès). Un cessez-le-feu a pourtant été signé le 6 mars 2020, sous, l'impulsion de la Russie et de la Turquie. Selon l'OSDH, un assaut jihadiste nocturne se trouve à l'origine de ce bilan, "le plus élevé depuis l'entrée en vigueur de la trêve", souligne l'ONG sur son site.

La guerre civile en Syrie a débuté en 2011 et a fait depuis quelque 380 000 morts.

La rédaction
Lundi 11 Mai 2020

Lu 1541 fois




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.





RÉFLEXION

"Algérie, mon amour" soulève des questions qu’il est nécessaire de creuser

Razika Adnani, philosophe et spécialiste des questions liées à l'islam, membre du Conseil d'orientation de la fondation de l'Islam de France, du Conseil scientifique du CEFR et du groupe d'analyse JFC Conseil
Grand angle

Après la pandémie : vers des villes et territoires résilients en Méditerranée, ou le refus de l'aveuglement

L'Ambassadeur Bernard Valero, directeur général de l'Agence des villes et territoires méditerranéens durables (Avitem)




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.