Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
         Partager Partager

Amaris veut embaucher 200 jeunes talents tunisiens


Rédigé par le Mardi 12 Juin 2018 | Lu 3757 commentaire(s)


Amaris se développe en Tunisie (photo : Amaris)
Amaris se développe en Tunisie (photo : Amaris)
TUNISIE. Implanté depuis fin septembre 2018 à Tunis, le groupe suisse de conseil en management et technologies Amaris (190 M€ de chiffre d'affaires et 3 650 salariés en 2017) va recruter "200 jeunes talents tunisiens d'ici la fin de l'année 2018", comme le précise un communiqué publié lundi 11 juin 2018 au soir.

Pour ces embauches, le bureau local d'Amaris (déjà 80 salariés) basé sur 1 000 m² au sein de la technopôle El Ghazela dans la banlieue nord de Tunis, s'appuie, depuis mai 2018, sur le gouvernement tunisien et son programme "Smart Tunisia". Lancé fin avril 2018 pour favoriser l'emploi dans le domaine des nouvelle technologies, il vise à atteindre le chiffre de 1 000 recrutements d'ici 2020 dans ce secteur en multipliant les partenariats avec les entreprises tunisiennes et étrangères.

Rejoignant cet écosystème d'entreprises, le groupe suisse s'engage à employer et à former des diplômés de l'enseignement supérieur tunisien au cours des trois années à venir.

"Il s'agit d'un partenariat gagnant/gagnant entre Amaris, à la recherche de nouveaux talents dans le pays, et le gouvernement tunisien dont la politique est résolument tournée vers le développement des technologies de l'information et de la communication", souligne Federico Corsi, directeur général délégué de la région.

Le bureau de Tunis accueille des fonctions supports pour accompagner le développement économique des bureaux Amaris de la région, ainsi qu'un business center regroupant consultants et managers impliqués dans des projets locaux et dans les pays voisins.

Disposant de soixante-cinq bureaux dans le monde - dont un au Maroc -, Amaris se spécialise dans cinq domaines : Business et Management, IT/IS, Télécommunications, Ingénierie et Hautes Technologies, Biotechnologies et Pharmaceutiques.