Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Alger durcit sa législation contre la contrebande de carburant



            Partager Partager

ALGÉRIE. Un projet de loi visant à mettre fin au trafic de carburant vers les pays voisins sera bientôt soumis au parlement algérien, indique le 7 octobre 2013, l'agence APS.

 

Ce trafic représente près d'un milliard d'euros par an de manque à gagner pour l'État algérien.

 

L'Algérie tente ainsi de mettre fin "au trafic de carburant ayant connu une ampleur phénoménale ces dernières années au niveau des régions frontalières", selon la même source.

 

"Toute personne qui détient dans le rayon des douanes un dépôt destiné à des fins de contrebande ou un moyen de transport spécialement aménagé aux mêmes fins, est punie d'un emprisonnement allant de deux à dix ans et d'une amende égale à dix fois la valeur cumulée de la marchandise et des moyens de transport confisqués", selon ce texte.

 

L'amende imposée aux fraudeurs est "égale à 100 fois la valeur du carburant sur le marché national ".

 

Les individus ayant procédé à l'aménagement d'un moyen de transport pour élever sa capacité de stockage de carburant seront également passibles de "la radiation, selon le cas du registre de commerce ou du registre de l'artisanat".

 

Depuis plusieurs mois, les autorités algériennes ont durci les contrôles près des régions frontalières pour endiguer ce phénomène.

 

L'Algérie, pays producteur de pétrole, subventionne le carburant. Un litre d'essence vaut 23 dinars (0,23 euro) et un litre de gazole 13,40 dinars (0,13 euro). Au Maroc, le litre d'essence coûte 1,1 euro. Les contrebandiers achètent le carburant algérien pour le revendre au Maroc voisin, alimenté à hauteur de 60% par ce commerce illicite.

 

La frontière terrestre entre l'Algérie et le Maroc est fermée depuis près de deux décennies, mais pas totalement étanche.

L'Algérie pays producteur de pétrole subventionne le carburant (© Groupe SONATRACH )
L'Algérie pays producteur de pétrole subventionne le carburant (© Groupe SONATRACH )

A. Belkessam, à ALGER
Lundi 7 Octobre 2013

Lu 2186 fois




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 19 Février 2020 - 11:30 Panoro Energy ASA fore un nouveau puits de pétrole


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube

réflexion


Industrie de défense : une filière navale française en ordre dispersé ?

Hervé Lemaitre, Expert-Conseil en stratégie de développement international-export
avis d'expert


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.