Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
         Partager Partager

Alexis Tsipras promet des jours meilleurs aux Grecs


Rédigé par le Lundi 10 Septembre 2018 | Lu 1542 commentaire(s)


Alexis Tsipras multiplie les annonces de mesures positives (photo : UE/J.Taylor)
Alexis Tsipras multiplie les annonces de mesures positives (photo : UE/J.Taylor)
GRÈCE. Son intervention à la 83e Foire internationale de Thessalonique, était attendue. L'événement économique, qui marque la rentrée politique en Grèce, a permis à Alexis Tsipras de détailler son programme post-plan d'aide après huit ans d'austérité.

Parlant de "pays normalqui peut regarder vers l'avenir avec sûreté", le premier ministre grec annonce l'augmentation du salaire minimum au cours de l'année 2019 et le retour, à cet effet, des conventions collectives qui n'existent plus depuis 2012.
Parallèlement, Alexis Tsipras entend diminuer l'impôt foncier et ceux sur les entreprises, baisser les cotisations sociales pour les travailleurs indépendants et les agriculteurs, soutenir la recherche avec une enveloppe de 410 M€ et recruter 4 500 fonctionnaires dans l'éducation et 3 000 auxiliaires de vie pour aider les personnes âgées. 

Les stigmates des conditions imposées pour le versement des plans de soutien successifs demeurent cependant. Les retraites, selon les accords avec les bailleurs européens, devraient subir encore une coupe. « L’objectif d’un surplus primaire de 3,5 % du PIB réclamé par les créanciers jusqu’en 2022 peut être atteint sans des baisses supplémentaires dans les retraites. C’est une mesure anti-croissance et nous allons en rediscuter avec la Commission européenne », souligne-t-il cependant.

Ce discours, qui ratisse large, résonne comme un début de la campagne électorale pour Alexis Tsipras. Les Grecs devront en effet se rendre aux urnes en septembre 2019 pour élire leurs députés.