Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
         Partager Partager

Alexis Tsipras obtient la confiance du Parlement d'un cheveu


Rédigé par , le Jeudi 17 Janvier 2019 - Lu 1528 fois


Alexis Tsipras ne tombera pas à cause de la Macédoine du Nord (photo : UE)
Alexis Tsipras ne tombera pas à cause de la Macédoine du Nord (photo : UE)
GRÈCE. Chahuté par son opposition sur l'approbation du futur nom de l'Ancienne république yougoslave de Macédoine (ARYM), Alexis Tsipras est sorti vainqueur. Le premier ministre grec emporte, mercredi 16 janvier 2019 dans la nuit, un vote de confiance au Parlement par 151 voix pour et 148 contre. Quatre élus indépendants et surtout deux dissidents du parti souverainiste ANEL, s'ajoutant aux suffrages des 145 députés de Syriza (gauche), son parti, ont fait basculer le résultat en sa faveur.

"Le Parlement a aujourd'hui donné son vote de confiance à la stabilité et aux efforts entrepris pour redonner au pays sa crédibilité internationale (...) à un gouvernement qui a déjà changé la Grèce et continuera jusqu'à la fin de son mandat constitutionnel (NDLR : prévu en septembre 2019)", s'est félicité Alexis Tsipras. Le voici sauvé d'une élection anticipée.

Le premier ministre grec va donc pouvoir attendre plus sereinement le vote au Parlement sur l'acceptation par Athènes du nouveau nom de son voisin. Le Parlement macédonien l'a déjà entériné le 11 janvier 2019 et il reste donc aux députés grecs de le faire pour que l'Ancienne république yougoslave de Macédoine devienne juridiquement la République de Macédoine du Nord. Le vote se déroulera lundi 21 janvier 2019 et demeure incertain car, il nécessite une majorité absolue.

La querelle sur le nom date depuis la fin de la Yougoslavie, voici vingt-sept ans. Les gouvernements grecs successifs refusaient que leur voisin devenu indépendant porte le nom de Macédoine, qui est aussi celui d'une Province grecque, frontalière. Après des années de négociations, le traité de Prespes (Prespa) - signé en juin 2018 entre les deux pays - a permis de s'accorder sur le nom de République de Macédoine du Nord.

Enfin reconnue par Athènes, Skopje pourrait faire acte de candidature à l'Union européenne mais aussi à l'OTAN, deux organisations où son adhésion se trouvait jusqu'alors bloquée par la Grèce.












Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
Newsletter



Enquêtes




Actus par pays

Voir en plein écran








Le Guide de l'économie

Facebook

   Nos partenaires






À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info