Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Ahmed Bouchedjira, directeur général de l’Office national du tourisme (ONT) : « La saison dans le Sud est excellente»


En marge du 11ème SITEV qui a drainé 221 exposants nationaux et étrangers (France, Italie, Espagne, Turquie, Chine ...) et du séminaire international sur le tourisme domestique, Amed Bouchedjira, DG de l’ONT, a répondu à Econostrum.info en brossant un état des lieux du secteur.


            Partager Partager

Ahmed Bouchedjira (photo AB)
Ahmed Bouchedjira (photo AB)
Cadre supérieur du secteur du tourisme durant de nombreuses années, Amed Bouchedjira a été nommé au poste de Directeur général de l’Office national du tourisme
(ONT) en 2010. Lors du SITEV, le ministre en charge du secteur a annoncé la révision du statut de l'Office national du tourisme (ONT), afin que cette structure puisse jouer "pleinement son rôle" dans la construction et la promotion de la destination Algérie.



Econstrum.info : Pouvez-vous nous rappeler les dernières mesures prises par les pouvoirs publics pour encourager le développement du tourisme en Algérie ?
Amed Bouchedjira : Depuis la mise en place de la stratégie de développement du tourisme (schéma directeur d’aménagement touristique), nous mettons en place des mesures destinées à stimuler la demande nationale. Elles viennent s’ajouter à neuf autres introduites dans la LFC 2009. Lire : Le gouvernement algérien prend des mesures en faveur du tourisme

Econstrum.info : Le ministre a annoncé la mise en place à Ghardaïa d’une Zone pilote pour le tourisme domestique. A quant le jour J pour un tourisme domestique au niveau national?
Amed Bouchedjira : Nous essayons de conjuguer les efforts de tous les acteurs pour proposer un produit touristique compétitif et accessible.

Il existe une étude réalisée par le CENEAP. Les préoccupations du secteur sont déjà identifiées.
Nous avons tenté de travailler sur les modes d’hébergement par catégorie socioprofessionnelle.
 

Le tourisme domestique implique des tarifs abordables

Le tourisme balnéaire doit se développer  (photo AB)
Le tourisme balnéaire doit se développer (photo AB)
Econstrum.info : Par « accessible », vous faites référence à un véritable tourisme populaire?
Amed Bouchedjira : Oui, un tourisme à des prix compétitifs pour pratiquement toutes les catégories socioprofessionnelles. Nous devons baser le tourisme domestique sur le pouvoir d’achat des citoyens.

Econstrum.info : Qu’est-il fait pour améliorer les infrastructures d’accueil?
Amed Bouchedjira : Nous avons un plan qualité qui est mis en œuvre depuis un an et demi. Il s’agit d’améliorer la qualité des prestations et de proposer des prix compétitifs. Nous procédons à une sensibilisation accrue de tous les opérateurs hôteliers. Il existe 14 engagements dans le plan qualité.

Econstrum.info : La formation dans le domaine du tourisme vous paraît-elle d’un bon niveau ou souffrez-vous d’un problème de ressources humaines?
Amed Bouchedjira : Le problème existe. Nous devons prendre en charge la question des ressources humaines car c’est la pierre angulaire du développement du secteur. C’est elle qui donnera toute sa consistance au plan qualité.

Nous devons renforcer la formation de base ainsi que la formation continue de ceux qui sont déjà en activité afin de disposer d’un nombre important de professionnels de qualité.

Devenir une destination phare en Méditerranée

Ruines Romaines de Tipasa (photo AB)
Ruines Romaines de Tipasa (photo AB)
Econstrum.info : Comment développer un tourisme respectueux de l’environnement ?
Amed Bouchedjira : Nous tenons énormément au tourisme environnemental. Il existe des niches en éco tourisme au niveau des différents parcs naturels, mais il faut veiller à la préservation des ressources naturelles pour les générations futures…

Econstrum.info : Comment l’Algérie peut-elle accroître ses parts de marché en Méditerranée?
Amed Bouchedjira : Nous voulons un positionnement sur le marché émetteur en Méditerranée. Le tourisme domestique est une véritable base et assise pour développer notre destination touristique.

Encourager le tourisme chez l’habitant

Econstrum.info : La situation sécuritaire dans le Sahel peut-elle entraver l’essor du tourisme dans le Grand Sud?
Amed Bouchedjira: Pas du tout. Un opérateur du Sud nous a annoncés que la saison dans la région est excellente et qu’il n’a jamais eu autant de rush.

Econstrum.info : Quelles sont les perspectives du secteur en termes de produits, de filières et de niches?
Amed Bouchedjira : Nous prévoyons 2,5 millions de touristes en 2015, mais nous allons dépasser ce chiffre car la barre des 2 millions de touristes a déjà été franchie en 2009.

Nous allons encourager toutes les formes d’hébergement y compris le tourisme chez l’habitant.


Lire aussi : Le gouvernement algérien veut promouvoir le tourisme domestique

A. Belkessam, à ALGER

Vendredi 10 Décembre 2010

Lu 3812 fois




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 7 Juin 2019 - 12:04 Virtuo franchit les Pyrénées



1.Posté par djaoui le 14/12/2010 11:09
Ce ne sont pas les orientations, les projets, les principes qui sont mauvais (ils tardent à devenir une culture), ce sont les hommes : les cadres se prennent pour des nababs (et vivent sur la bête), sans communiquer, sans organisation ni procédures, sans "vrai contrôle".
La preuve : plutôt que de dénicher un jeune ouvert au monde, on trouve un "vieux' décati : comme image du tourisme, il y a plus avenant !
Ce secteur ne se redressera jamais tant que l'état injecte par milliards de dinars ! Où va cet argent ?

2.Posté par Mohamed le 16/12/2010 14:23
Pour vous répondre Monsieur DJAOUI, je suis d'accord dans le sens où l'Etat gère mal les milliards de dinars injectés. Mais je pense qu'un "jeune avenant" ne changera pas grand chose, le véritable soucis n'est pas l'image du tourisme. Il existe en Algérie un réel problème de culture et de mentalité. Après tout la question des hommes cadres à la tête de NOTRE pays est une autre paire de manches.
En critiquant, on n'avancera pas. Au contraire on ne fera qu'empirer la situation. Il faut essayer de bouger et de faire changer les mentalités.
Le problème n'est pas l'argent mais sa mauvaise gestion, il ne faut pas porter d'accusation sans un véritable motif sérieux et réel.

« La critique est aisée, mais l'art est difficile »

3.Posté par MisterB le 22/12/2010 09:32
Je partage l'opinion de Mohamed. C'est un problème de culture et de mentalité certes, mais cette culture a été fomentée par nos pétrodollars. Le tourisme a toujours été mis de coté car ce n'était pas un besoin économique. Et ça ne l'est toujours pas.
Encourager le tourisme national, en voilà une belle initiative. Mais tant que les mentalités ne changent pas nous n'allons pas aller loin. La manière dont ont traite les touristes nationaux est scandaleuse : chambre sans eau chaude, sans climatisation mais avec cafard, accueil plus que désagréable, suspicion, etc... C'est mal vu d'être touriste et algérien.
D'autre part soyons réalistes, si les jeunes vont en Tunisie ou en Europe pour ceux qui ont le visa, ce n'est pas parce que c'est plus beau ou je ne sais quoi, c'est une recherche de liberté. On veut être en mesure de siroter un thé tranquille sur une terrasse, de se balader main dans la main avec son épouse ou de sortir danser jusqu'au petit matin sans se sentir agresser à chaque instant et sans avoir à dépenser une fortune. Et je ne me réfère pas ici à l'alcool ou à la débauche, je parle de plaisirs simples de la vie.
Bref, développons le tourisme oui, mais les libertés aussi. Il serait temps de mettre le doigt dans l'engrenage et d'aller de l'avant.

4.Posté par djaoui le 23/12/2010 08:37
Remarques acceptées et observations judicieuses entendues, mais ... demander où va l'argent n'est pas une critique !
Il faut accepter le principe de rendre des comptes, même si c'est l'argent du pétrole !
L'incompétence n'est pas productive.


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.

Publireportage


Le climatiseur mobile, le bien-être à portée de main


Publireportage
Publireportage Castorama




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube

RÉFLEXION

Concentration industrielle en Europe : une nécessité autant qu'une opportunité pour la Défense

Frédéric Dubois, ingénieur, diplômé en relations internationales (en disponibilité de la fonction publique)
avis d'expert


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA




LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 19,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE











À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.