Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée



"Agrexco est à Sète pour une dizaine d'années"


Le 15 juin 2011, Agrexco (marque Carmel) déchargera ses premières palettes de fruits sur le port de Sète. Après quarante années de présence à Marseille et deux années transitoires à Vado, le prestataire de services israélien qui réalise 50 M€ de chiffres d’affaires en Italie, France et Espagne, parle sans ambages de sa stratégie Méditerranéenne. Entretien exclusif avec Ouzis Kouris, gérant d'Agrexco France.


            Partager Partager

Ouzis Kouris, gérant d'Agrexco France. (Photo N.B.C)
Ouzis Kouris, gérant d'Agrexco France. (Photo N.B.C)
ISRAËL / FRANCE. econostrum.info : Que représente le groupe Agrexco aujourd’hui ?

Ouzis Kouris : Notre groupe, créé il y a soixante ans, trouve son origine dans la volonté de l’État hébreu de soutenir la production agricole israélienne à l’export. Nous sommes un prestataire de service pour le compte de ces producteurs. Nous vendons leur marchandise et négocions avec les géants de la grande distribution dans le monde. Nous avons créé notre cahier des charges, Ecofresh, encore plus strict au niveau réglementaire que celui des clients.  

Résultat, Agrexco réalise un chiffre d’affaires annuel de 600 M€ dont 550 à l’export et 50 M€ écoulés en Israël. Nous traitons l’équivalent de 200 000 palettes par an de fruits, légumes, fleurs, plantes aromatiques destinées à la France, l’Italie et l’Espagne.

econostrum.info : Qu’est-ce qui vous a incité à quitter Marseille pour Porto Vado puis Sète ?

Ouzis Kouris : Nous étions à Marseille depuis quarante ans et nous y étions bien car nous avions tout ce qu’il nous fallait en termes d’outillages et d’installations. Et tout était simple car le port n’est pas loin du marché de Cavaillon. Seulement, un différend commercial avec le manutentionnaire (Marseille Manutention, filiale de Sea Invest, ndlr), nous a décidés à partir fin 2009. Nous étions les seuls clients à financer les entrepôts vides.

Les multiples grèves ont un impact sur nos produits dont la durée de vie est limitée. Nous sommes partis en exil à Porto Vado pendant deux ans mais il est difficile de travailler là-bas car, il y a peu d’espace et les entrepôts sont conçus pour recevoir des bananes et des ananas mais pas des produits aussi délicats que des fleurs. Nous transportons des produits fragiles (mangues, avocats, agrumes, tomates,…) qui nécessitent une dizaine de températures différentes alors nous avons décidé de louer un entrepôt non loin de Cavaillon cela nous permet de sortir la marchandise de Vado.

De plus avons du mal à trouver des transporteurs qui n’ont pas de fret retour vers le port de Vado. Monsieur Orsero (Pdg de GF Group, manutentionnaire présent à Vado, ndlr) a eu la gentillesse de nous accueillir durant cette période et de construire un terminal à Sète.

Une escale par semaine à Sète : conteneurs, voitures et fruits

econostrum.info : Vous êtes de retour en France depuis peu ?

Ouzis Kouris : Nous avons démarré à Sète le 15 novembre 2010 par un trafic de conteneurs et nous sommes très contents. Nos navires offrent une capacité de 5 000 palettes, 600 Evp pour les conteneurs secs et possèdent 280 prises reefer pour les conteneurs de 40 pieds. Nos navires Carmel Biotop et Carmel Ecofresh desservent Ashdod, Sète, Valence et Haïfa.

A partir du 15 juin 2011n, nos navires déchargeront chaque semaine des palettes de fruits et légumes. Et en sortie de Sète, nous chargeons aussi des Peugeot et des Citroën vers Israël.

econostrum.info : Combien de temps comptez-vous rester à Sète ?

Ouzis Kouris : Nous sommes là pour une dizaine d’années.

Lire aussi :  Le futur terminal d'Agrexco-Carmel à Sète fait des vagues
                   : Israël : Analyse d'une réussite logistique

Nathalie Bureau du Colombier

Lundi 23 Mai 2011

Lu 2348 fois




Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 1 Mars 2012 - 15:14 La logistique s'adapte au marché du vin



1.Posté par Nadir le 24/05/2011 10:25
il est à espérer que ce n'est pas une production agricole provenant des territoires occupés.


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







RÉFLEXION

Europe : contradictions internes et politique de voisinage en Méditerranée

Henry Marty-Gauquié, directeur honoraire de la BEI, membre du groupe de réflexion et d'analyse JFC Conseil.
Grand angle


LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 19,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA

Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss