Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
         Partager Partager

Accord aux forceps pour la Grèce


Rédigé le Mercredi 25 Mai 2016 à 10:15 | Lu 1330 commentaire(s)


Jeroen Dijsselbloem, président de l'Eurogroupe, n'aurait « pas osé rêver il y a un mois » de cet accord. Photo Commission européenne.
Jeroen Dijsselbloem, président de l'Eurogroupe, n'aurait « pas osé rêver il y a un mois » de cet accord. Photo Commission européenne.
GRECE/EUROPE. Tous les acteurs annonçaient un succès...mais il fût long à venir. Après onze heures de discussion, les ministres des Finances de la zone euro sont tombés d'accord mercredi 25 mai 2016 sur le difficile dossier de la Grèce. Le président de l'Eurogroupe, Jeroen Dijsselbloem, n'a pas caché en conférence de presse sa satisfaction. « C'est quelque chose dont je n'aurais pas osé rêver il y a un mois ».
 
Il s'agissait de débloquer 10,3 mds € de prêts dans le cadre du troisième plan d'aide à la Grèce décidé en juillet 2015. Il prévoyait la mise en place par la Grèce d'un certain nombre de réformes et de mesures d'austérité, que le parlement du pays a votées quelques jours avant la réunion de cette nuit.
 
L'Europe va verser une première tranche de 7,5 mds € dès juin pour permettre à la Grèce de rembourser des traites impayées ou arrivant à échéance au début de l'été. 2,5 mds € suivront en fin d'année si la Grèce respecte ses engagements en matière de privatisation et d'assainissement de son secteur bancaire.
 
Le FMI, qui conditionnait sa participation au financement des nouveaux prêts à un allègement de la dette Grecque (180% du PIB), a obtenu gain de cause. Son remboursement sera étalé et les taux d'intérêt revus à la baisse.    





Lire aussi :
< >

Mercredi 1 Décembre 2021 - 12:35 La Méditerranée confrontée à l'inflation