Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info


         Partager Partager

Accélérateur M et Connect Innov mutualisent l'accompagnement des start-up


Rédigé par , le Mercredi 15 Décembre 2021 - Lu 1126 fois


Wafa B'chir, Franck Araujo et Hichem Radoine vont unir leurs compétences pour mieux accompagner les start-up de deux côtés de la Méditerranée (photo : F.Dubessy)
Wafa B'chir, Franck Araujo et Hichem Radoine vont unir leurs compétences pour mieux accompagner les start-up de deux côtés de la Méditerranée (photo : F.Dubessy)
FRANCE / TUNISIE. Le Marseillais Accélérateur M et le Tunisien Connect Innov ont dévoilé, mardi 14 décembre 2021 en marge d'un débat organisé par Emerging Valley et animé par econostrum.info, leur volonté de rapprochement. Les deux structures d'accompagnement de start-up entendent mutualiser leurs offres des deux côtés de la Méditerranée.

Accélérateur M a été lancé en janvier 2019 par la Métropole Aix-Marseille-Provence. Fondé voici quinze mois à Tunis et à Marseille par Wafa B'chir et Hichem Radoine, Connect Innov est spécialisé dans la HealthTech (technologies du secteur de la santé).

"Nous travaillons à la sensibilisation, la détection et la mise en valeur de l'innovation high-tech africaine, tunisienne dans un premier temps. Nous nous positionnons comme une structure d'accompagnement et pas comme un incubateur ou un accélérateur", indique Hichem Radoine. "Connect Innov couvre une bonne partie de la chaîne d'accompagnement des start-up, car nous considérons que la healthtech est déjà un domaine très particulier nécessitant des compétences et un accompagnement spécifique, scientifique notamment. Donc, nous créons notre propre pipe-line de start-up en sensibilisant et en poussant des étudiants ou des chercheurs, qui n'ont pas forcément l'idée d'entreprendre, à lancer leurs propres idées en les intégrant dans un programme de pré-incubation", poursuit le co-fondateur de la structure tunisienne.

Un positionnement à la fois sur Tunis et Marseille

Petit à petit, Connect Innov a commencé à structurer un incubateur, avec le soutien d'Expertise France (groupe Agence Française de Développement), car des projets sortaient autour de la thématique highTech. "Un pré-accélérateur permet aujourd'hui, autour de trois programmes, d'accompagner les start-up un peu plus avancées, dont les produit sont déjà prêts et soucieux d'attaquer le marché local et aussi, principalement, international. D'où notre positionnement à la fois sur Tunis et Marseille", souligne Hichem Radoine. "Cette philosophie des deux rives nous l'avons commencé dès le début car, nous croyons à une connexion entre l'Afrique et l'Europe", explique Wafa B'chir. "Pour chaque programme, nous ouvrons une phase d'internationalisation, les "Immersives days". Les start-up viennent à Marseille pendant cinq jours à la rencontre de l'écosystème pour discuter et nouer des partenariats", précise-t-elle.

Connect Innov est d'ailleurs arrivé à Emerging Valley avec une dizaine de start-up tunisiennes dans ses bagages. En préambule à la manifestation, leurs dirigeants sont venus pitcher à l'Accélérateur M. "Nous avons été surpris par la qualité des projets, mais aussi le spectre des activités", commente Franck Araujo, son directeur.

Un partenariat signé début 2022

Le rapprochement entre les deux structures devrait se matérialiser début 2022. "Mais nous allons commencer dès maintenant", assure Wafa B'chir. En février de cette année, Connect Innov amènera à Marseille les premières start-up de leur pré-accélérateur pour assister au Sommet des Deux Rives. 

"Nous nous trouvons à quelques encablures de la signature d'un document qui scellera notre partenariat. Mais, le plus intéressant n'est pas le papier mais ce que l'on va faire de ce partenariat et comment nous allons le faire vivre. Ce sont les flux d'affaires, le nombre d'entreprises tunisiennes ou des autres pays africains qu'ils ont détecté ou accompagné qui viendront s'implanter chez nous. Nous pourrons aussi aller de l'autre côté ", insiste Franck Araujo. Connect Innov prévoit également d'organiser en 2022 des visites de l'écosystème tunisien pour les Pme de la région marseillaise !", confie d'ailleurs Wafa B'chir.

"D'une manière ou d'une autre, l'internationalisation de nos start-up s'effectuera à partir de la région Aix-Marseille en partenariat avec l'Accélérateur M. Soit nous intégrerons directement l'accélérateur, soit nous co-créerons des programmes autour de la partie high-tech dédiée", annonce Hichem Radoine. "Ils seront la suite logique de tout ce que nous faisons actuellement en Tunisie et ce que nous allons reproduire avec l'Afrique à partir du deuxième trimestre 2022. Donc un flux africain viendra compléter le flux tunisien", annonce-t-il.
"Nous partageons des intérêts communs pour faire vivre des écosystèmes beaucoup plus collaboratifs entre les deux continents", renchérit Franck Araujo. "Les ponts qu'ils veulent dresser entre les écosystèmes, et pas seulement entre la rive Sud et la rive Nord mais aussi avec d'autres pays en Afrique, nous intéresse. Avec eux et grâce à eux , nous voulons pouvoir échanger avec d'autres écosystèmes en Afrique pour aller détecter de l'innovation, de l'entrepreneuriat, en fait de la valeur qui reste à créer là-bas et  ici", s'enthousiasme-t-il.




   Nos partenaires





À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info