Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
         Partager Partager

Abdelaziz Bouteflika va finalement démissionner avant la fin de son mandat


Rédigé par , le Mardi 2 Avril 2019 - Lu 800 fois


Le FLN voit dans la démission d'Abdelaziz Bouteflika, une "sortie par la grande porte". (photo : F.Dubessy)
Le FLN voit dans la démission d'Abdelaziz Bouteflika, une "sortie par la grande porte". (photo : F.Dubessy)
ALGÉRIE. Comme le laissait entendre, lundi 1er avril 2019, le maintien d'Ahmed Gaïd Salah à son poste de vice-ministre de la Défense dans le nouveau gouvernement, Abdelaziz Bouteflika va démissionner de sa fonction de président de la République algérienne.

L'agence officielle APS l'a annoncé, lundi 1er avril 2019 au soir reprenant un communiqué de la présidence, précisant que le chef de l'Etat prendrait avant ce retrait "des mesures pour assurer la continuité du fonctionnement des institutions de l'Etat durant cette période de transition". Comme le confirmait, mardi 2 avril 2019, Said Lakhdari, chef du groupe parlementaire FLN à l'Assemblée populaire nationale (APN) : "la meilleure solution c'est de démissionner. Comme ça, il va sortir par la grande porte et, avant de sortir, il prendra quelques décisions pour faciliter la transition démocratique en Algérie."

L'opposition, à l'image de Lakhdar Amokrane (mouvement Jil Jadid), parle elle de "manoeuvre pour pérenniser le système."

Après avoir annulé l'élection qui devait se tenir le 18 avril 2019, le président algérien devrait démissionner avant la fin prévue de son mandat, soit le 28 avril 2019.
Ceci constitue, pour l'instant, le dernier acte de la fuite en avant de son clan entamée dès les premières manifestations en février 2019 contre le cinquième mandat d'Abdelaziz Bouteflika auquel il a dû finalement renoncer.

Reste à savoir ce qu'il va se passer désormais. L'armée, en la personne d'Ahmed Gaïd Salah son chef d'état-major, ou les fidèles du clan, via le président du Conseil de la nation (Sénat) comme le prévoit la Constitution algérienne dans son article 102 sur la vacance du pouvoir, vont-il prendre la tête du pays le temps qu'une nouvelle élection soit organisée ?

En tout cas, la rue devrait de nouveau gronder, vendredi 5 mars 2019, dans tout le pays.




   Nos partenaires






À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info