Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Abdel Fattah al-Sissi aura un seul "concurrent" pour la présidentielle




Mossa Mostafa Mossa a finalement décidé de poser sa candidature à la présidentielle égyptienne (photo : Facebook)
Mossa Mostafa Mossa a finalement décidé de poser sa candidature à la présidentielle égyptienne (photo : Facebook)
ÉGYPTE. Ils étaient sept sur la ligne de départ. Après les retraits forcés ou "fortement conseillés" de ses adversaires, Abdel Fattah al-Sissi n'aura finalement plus qu'un candidat face à lui lors de l'élection présidentielle égyptienne qui se déroulera du 26 au 28 mars 2018 et, en cas de second tour peu probable, du 24 au 26 avril 2018.

Et encore... Son adversaire n'est autre que Moussa Mostafa Moussa (66 ans) qui revendique un "capitalisme patriotique" voulant transformer l’Égypte de pays importateur en pays exportateur. Chef du parti libéral Al-Ghad, il entend encourager les investissements en aidant, par des prêts, les propriétaires des usines fermées à redémarrer leur activité. Moussa Mostafa Moussa soutenait jusqu'à lundi 29 janvier 2018.... Abdel Fattah al-Sissi, avant de se décider à se présenter, et à déposer son dossier une heure seulement avant la date limite d'inscription au scrutin. Le président sortant n'est donc plus le seul à revendiquer la direction du pays. Le pluralisme peut enfin s'afficher. Ouf ! Les apparences sont sauves.

Même si personne n'est dupe. Dimanche 28 janvier 2018, des personnalités suivies de plusieurs partis d'opposition au régime appelaient au boycott d'une élection qui n'en porte que le nom tant un second mandat semble promis au président sortant.

Al-Sissi prêt à adopter des mesures draconiennes

Abdel Fattah al-Sissi a vivement réagi, mercredi 31 janvier 2018 lors de l'inauguration d'un terminal gazier à Port-Saïd,  contre une partie de l'opposition de gauche qualifiant de "comédie absurde" ce futur scrutin. "Des personnes qui ne comprennent rien de ce que signifie l'Etat, veulent intervenir et faire des déclarations. C'est inacceptable. Nous assurons la stabilité et la sécurité, sinon c'est l'effondrement. Je ne menace personne. Ce qui a eu lieu, voici sept ans, ne se répétera pas à nouveau en Égypte", lance le président. Il évoque bien entendu la révolution de 2011 qui avait chassé Hosni Moubarak et conduit à des élections portant au fauteuil de président Mohamed Morsi issus des Frères Musulmans. L'armée était finalement revenue au pouvoir, un an plus tard, sous la houlette d'Abdel Fattah al-Sissi. 

Elu en 2014 avec 96,9% des voix, le président égyptien se pose en seul dirigeant possible en cette période mouvementée. Et n'hésite pas à préciser qu'il se tient prêt à adopter des mesures draconiennes en cas de menace de son pays. "Je sacrifierai ma vie et celle de l'armée pour assurer la stabilité et la sécurité de l'Égypte. Je vais demander aux Égyptiens de me donner une procuration pour combattre les forces du mal, quelles qu'elles soient."

 




Jeudi 1 Février 2018



Lu 1468 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Mercredi 20 Juin 2018 - 08:48 522 migrants accostent en Sicile

Lundi 18 Juin 2018 - 15:49 Nouvelles augmentations massives en Égypte

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







RÉflexions

Réflexion

Marseille, future «perle» sur une «Route de la soie» ?


avis d'expert

Jean Fouqoire, urbaniste (e.r.), associé au groupe d'analyse de JFC Conseil

 









Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA

















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








Les articles écrits en anglais

  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
EMNES         Medener
 
Femise      Euromediterranee
 
Ipemed  APIM